Allaitement maternel : une protection longue durée contre le diabète

Dernière mise à jour: juin 2020
123m-borstv-4-6-20.jpg

news Les bénéfices de l’allaitement au sein sont nombreux, tant pour la maman que pour l’enfant. Chez la femme, un effet très positif est observé sur le plan métabolique, et en particulier contre le diabète.

Cette association avec le diabète a déjà suggérée, mais comment l’expliquer ? Une équipe sud-coréenne (KAIST) a comparé l’évolution des processus métaboliques chez des mères allaitantes ou non, dans le cadre d’un suivi qui a commencé deux mois après l’accouchement et qui s’est poursuivi durant plusieurs années.

Les observations confirment que l’allaitement réduit le risque de diabète post-partum, et ceci en raison de plusieurs mécanismes. On constate ainsi que la tolérance au glucose s’améliore davantage chez les femmes allaitantes, qui bénéficient également d’une meilleure sécrétion d’insuline par les cellules bêta du pancréas. Les chercheurs soulignent l’importance du rôle de la prolactine, « l’hormone de la lactation », qui stimule la production de sérotonine, ce qui favorise le fonctionnement des cellules bêta.

Tout ceci est assez technique, et il faut sans doute retenir que l’allaitement au sein (idéalement pendant six mois) permet de rééquilibrer la situation après les bouleversements métaboliques survenus pendant la grossesse (dont la prise de poids et la résistance à l’insuline), et que ce « retour à la normale » limite le risque de développer un diabète.

Voir aussi l'article : Allaitement au sein : bon pour le cœur et le cerveau de la maman

Source: Science Translational Medicine (http://stm.sciencemag.org)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram