Artère bouchée à la jambe : causes, symptômes, traitements

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 35149 visites
123m-kramp-been-benen-pijn-20-11.jpg

news L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs est caractérisée par l’obstruction d’une artère. Que faut-il savoir sur les causes, les symptômes et les traitements ?

Cette obstruction peut être partielle (rétrécissement) ou totale (occlusion), en raison de l’accumulation de gras dans l’artère, avec un phénomène de durcissement, d’épaississement et de perte d’élasticité de la paroi du vaisseau. Parmi les facteurs de risque, on relève l’âge avancé, le tabac, le diabète, l’hypertension artérielle et l’excès de cholestérol.

Le symptôme classique de l’artériopathie des membres inférieurs est une douleur à la marche (claudication), avec une crampe (souvent au mollet, mais aussi à la fesse, à la cuisse ou au pied, selon l’artère touchée) qui disparaît après un moment d’arrêt. Dans certains cas avancés, cette douleur peut survenir au repos. Ce signe est caractéristique, et il doit inciter à s’adresser à un médecin.

Pour confirmer le diagnostic, l’approche la plus efficace consiste à prendre le pouls (généralement à la cheville) : s’il est faible, il est probable que l’artère est bouchée. Par ailleurs, la peau est souvent froide et pâle. Il est possible aussi que soit détecté un souffle artériel : un bruit anormal, audible au stéthoscope, qui traduit des turbulences de la circulation sanguine liées au rétrécissement.

Néanmoins, ajoute la revue médicale Prescrire, « l’absence de ces signes ne permet pas d’écarter formellement l’artériopathie ». Quand un doute persiste, et d’ailleurs aussi pour confirmer définitivement le diagnostic, « il est justifié de compléter l’examen clinique par une échographie Doppler, qui permet de visualiser d’éventuels rétrécissements artériels ».

S’il s’impose, le traitement repose sur une intervention chirurgicale (« nettoyage » de l’artère ou pontage) ou endovasculaire (introduction d’un ballonnet qui va dilater l’artère, et le cas échéant pose d’un stent - un ressort - pour la maintenir ouverte).

Voir aussi l'article : Artères bouchées : des missiles super ciblés


publié le : 29/10/2019 , mis à jour le 28/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci