Extrasystole : causes, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 937 visites
123-EKG-extrasystoles-09-18.jpg

conseil Normalement, le cœur bat à un rythme régulier de 60 à 80 fois par minute. Dans le cas d’une extrasystole, le coeur bat un temps supplémentaire. On parle aussi de contraction prématurée d'une des cavités du coeur. Causes, symptômes et traitement de ce trouble du rythme cardiaque.

Si le trouble est occasionnel, ce qui est fréquent, il n'y a généralement aucun problème. Mais s'il se produit fréquemment, il est nécessaire de consulter un médecin.

Comment se produit une extrasystole ?

Le cœur a besoin d'un signal électrique pour se contracter. Ce stimulus électrique apparaît dans un groupe de cellules, le nœud sinusal, situé au sommet de l'oreillette droite. Après la contraction du cœur, les cellules musculaires entrent en phase de repos pour être prêtes pour la prochaine contraction. Le nœud sinusal recommence le cycle entier à une vitesse d'environ 60 à 100 fois par minute.

Cependant, toutes les cellules du coeur peuvent délivrer un stimulus électrique, pas seulement les cellules du nœud sinusal. Il arrive parfois que des cellules cardiaques libèrent spontanément un stimulus électrique qui active le cœur un peu trop rapidement et une contraction supplémentaire (systole) de la cavité cardiaque (ventricule) se produit, suivie d'une pause.

Que ressent-on ?

Une extrasystole peut passer inaperçue ou provoquer des symptômes. On ressent alors des palpitations ou l'impression que le coeur s'arrête pendant un moment, puis bat beaucoup plus fort que d'habitude. Cela peut être accompagné de vertiges ou d’une sensation de pression sur la poitrine. Ces signes peuvent susciter une réelle angoisse.

Quels autres symptômes ?

• douleur dans la poitrine
• essoufflement
• malaise

Quelles sont les causes ?

Habituellement, les causes sont peu spécifiques.

• émotion forte
• fatigue ou stress
• consommation de café, de cola, de boisson énergisante
• tabagisme
• alcool
• médicament
• drogue (en particulier les amphétamines)

Parfois, les extrasystoles ne se produisent que durant un exercice intense ou pendant le repos après une séance d'entraînement.

Dans certaines phases de la vie, elles peuvent survenir plus souvent, par exemple lors de la ménopause.

Parfois, cependant, elles sont le résultat d'une arythmie cardiaque ou d'une autre maladie cardiaque, comme un problème de valve.

Est-ce dangereux ?

Si c’est occasionnel, il n'y a généralement aucun problème. Presque tout le monde en souffre.

Quand consulter son médecin ?

• si cela arrive souvent
• si la fréquence augmente

• douleur thoracique
• essoufflement, anxiété
• vertiges ou évanouissement
• nausées, transpiration ou pâleur

Le diagnostic

Le diagnostic repose sur l'évaluation des symptômes et la réalisation d'un électrocardiogramme. Si le médecin soupçonne une maladie cardiaque sous-jacente, une échographie du cœur et un électrocardiogramme d'effort seront réalisés, avec le cas échéant une coronarographie (examen invasif des artères coronaires).

Un traitement est-il nécessaire ?

Les extrasystoles sont traitées si elles sont ressenties comme très perturbantes.

Parfois, des petits ajustements du mode de vie peuvent aider à réduire les symptômes. Par exemple, boire moins de café ou d’alcool, cesser de fumer et / ou éviter le stress.

Le médecin peut prescrire un bêta-bloquant. Ce médicament ralentit le rythme cardiaque et réduit le nombre de battements irréguliers. Si cela ne suffit pas, d'autres médicaments peuvent être prescrits.

Les extrasystoles ventriculaires sont parfois admissibles à l’ablation, si elles sont fréquentes et / ou très gênantes. C'est une opération où les cellules nerveuses du tissu responsable de l’anomalie sont brûlées via un cathéter.

Bien entendu, si nécessaire, le médecin traitera la maladie cardiaque sous-jacente.


publié le : 15/10/2018 , mis à jour le 14/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci