Trash cooking : cuisinez ce que vous alliez jeter

Dernière mise à jour: juin 2018 | 707 visites
123-koken-steelpan-170-9.jpg

conseil Le trash cooking, ou « cuisine de poubelle », consiste à recycler ce qu'on allait jeter, comme la peau, les viscères ou les épluchures. Cette approche présente de réels avantages sur le plan environnemental et financier.

Selon une étude de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue, ce qui correspond à environ 1,3 milliard de tonnes par an, et concerne évidemment surtout les pays à hauts revenus. Cet énorme gaspillage alimentaire est une vraie préoccupation.

Il n’est pas difficile d’accommoder ces « déchets ». Cela se pratique depuis toujours. Transformer le pain dur en pain perdu, les fruits trop mûrs en compote ou en confiture, les légumes abîmés en soupe, cuisiner les pelures, les fanes et les tiges… Tout cela n’est pas très compliqué. Vous pouvez par exemple préparer des chips ou des tempuras avec les épluchures de légumes, ou utiliser les fanes des navets, des carottes ou des radis pour préparer un gaspacho ou une tarte salée. C'est non seulement bon et sain, mais en plus économique.

On peut d’ailleurs être adepte du trash cooking et gastronome. La preuve avec Angel Leon, chef espagnol étoilé, propriétaire d’un restaurant à Cadix, qui en a fait l'un des éléments clés de sa cuisine renommée.

Laissez parler votre imagination et votre créativité, et réfléchissez avant de jeter.

Source: Barbara Simon
publié le : 17/06/2018 , mis à jour le 16/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci