Intelligence : pourquoi les petites filles sont-elles complexées ?

Dernière mise à jour: mars 2017 | 8736 visites
123-kind-meisje-lezen-12-22.jpg

news Les stéréotypes se développent à un âge précoce : lorsqu’on leur demande qui est « très, très intelligent », beaucoup de petites filles ont tendance à désigner les hommes.

Ce n’est pas systématique, évidemment, mais les observations de cette équipe américaine (université de l’Illinois) montrent à quel point les stéréotypes sont acquis et intégrés tôt dans l’existence, et peuvent influencer la suite du parcours scolaire, la vie professionnelle, et l'existence de manière générale.

Les chercheurs ont réuni des garçons et des filles âgés de 5 à 7 ans et provenant d’horizons très divers. Ils leur ont raconté une histoire concernant une personne présentée comme « vraiment, vraiment intelligente », mais aucun indice ne pouvait laisser deviner son sexe. Ensuite, des photos d’hommes et de femmes ont été présentées aux enfants, et ils devaient désigner celui ou celle qui correspondait au personnage si brillant.

Le résultat montre qu’à partir de 6 ans, les petites filles sont bien moins enclines que les garçons à penser qu’un individu de leur sexe correspond à ce profil « tellement intelligent ». Il s’avère aussi que dès cet âge, les filles sont plus réticentes que les garçons à se lancer dans des activités qu’elles croient destinées à des enfants « très, très intelligents ». Ceci n’a rien à avoir avec les capacités intrinsèques de l’enfant, soulignent les chercheurs, mais relève de l’influence précoce des stéréotypes, qui risquent donc de décourager une partie des filles pourtant parfaitement en mesure de poursuivre des études brillantes.

Voir aussi l'article : Maths : il faut y croire les filles !

Voir aussi l'article : A l'école, les filles font mieux que les garçons

Source: Science (www.sciencemag.org)
publié le : 28/03/2017 , mis à jour le 27/03/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci