Hépatite C : le virus, roi du camouflage

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 7865 visites
anatom-lever-170-400_03.jpg

news C’est une première mondiale : des chercheurs sont parvenus à visualiser de manière directe le virus de l’hépatite C, un expert du camouflage.

Cette prouesse est à mettre au crédit d’une équipe française (université de Tours). Personne jusqu’à présent n’avait réussi à observer ce virus au microscope. « Dans le sang, il ressemble à une simple petite sphère blanche au milieu d’autres sphères blanches », explique le coordinateur de ces travaux, cité par Sciences et Avenir. Ces autres petites sphères blanches, ce sont des lipoprotéines, les particules qui transportent le gras dans le corps. Le virus et les lipoprotéines non seulement se ressemblent, mais en plus interagissent étroitement, ce qui rend le germe plus difficilement détectable pour le système immunitaire. Et donc aussi pour les scientifiques.

« Un vrai jeu de cache-cache », résume Sciences et Avenir. Par microscopie électronique, les chercheurs français ont réussi un tour de force. « La structure du virus concorde tout à fait avec des travaux antérieurs de biologie moléculaire qui prédisaient son organisation : ces observations valident vingt-cinq ans de travail de la communauté scientifique », souligne l’équipe française. Et Sciences et Avenir ajoute : « Au-delà de la prouesse technique, cette percée ouvre un nouveau champ de recherche contre l’hépatite C ». Si des traitements sont disponibles, le vaccin n’a pas encore été trouvé, et ce pas en avant pourrait contribuer à sa mise au point.

VirusHC1.jpg

VirusHC2.jpg

Source: Gut (http://gut.bmj.com)
publié le : 15/01/2017 , mis à jour le 14/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci