Diabète : les bienfaits des huiles de sésame et de riz

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 9251 visites
123-rijs-olie-10-24.jpg

news Largement utilisées en Asie pour la cuisson des aliments, les huiles de sésame et de riz pourraient présenter de réelles vertus pour les personnes diabétiques.

Pour ces patients, mais pas seulement, puisque comme le rappelle le Dr Philippe Tellier (Journal international de médecine), « ces deux huiles ont en commun une composition avec bien des attraits, en particulier leur richesse en vitamines B et E, en acides aminés et en autres substances potentiellement antioxydantes. Dans les pays où elles sont consommées quotidiennement en abondance, bien des vertus leur sont attribuées à tort ou à raison, en termes de protection cardiovasculaire, de lutte contre le stress oxydatif ou encore de bénéfices métaboliques ».

Une équipe japonaise (université Fukuoka) a conduit une étude d’une durée de deux mois, incluant des patients avec un diabète de type 2 (DT2) et des personnes sans trouble de la glycémie (de la glycorégulation). Les participants ont été répartis en quatre groupes.

• personnes avec glycémie normale recevant un mélange d’huile de sésame (20%) et d’huile de riz (80%)
• diabétiques recevant des huiles de sésame et de riz
• diabétiques traités avec un hypoglycémiant oral (sulfamides)
• diabétiques avec hypoglycémiant + huiles de sésame et de riz

Les paramètres pris en compte étaient la glycémie à jeun, la glycémie post-prandiale (après le repas), l’hémoglobine glyquée (indicatrice de l’équilibre glycémique sur la durée) et le profil lipidique. Les huiles ont été utilisées chaque jour pour la cuisson.

Que constate-t-on ? Après quatre et huit semaines, la glycémie à jeun et la glycémie post-prandiale ont diminué « significativement » dans les trois groupes de diabétiques. Les huiles de sésame et de riz font la différence quand on considère l’hémoglobine glyquée, le cholestérol total, les triglycérides, le « mauvais » (LDL) cholestérol, avec une baisse de ces taux, alors que le « bon » (HDL) cholestérol augmente.

Qu’en déduit le Dr Tellier ? « Cette étude illustre les bienfaits métaboliques potentiels et avérés d’un mélange d’huile de sésame et d’huile de riz à doses fixes (20% et 80%) chez des patients présentant un diabète de type 2. Ce mélange a été utilisé ici pour la cuisson des aliments, ce qui correspond à l’utilisation habituelle de ces huiles végétales dans de nombreux pays asiatiques. Il en a résulté une baisse significative de la glycémie et une amélioration du profil lipidique. Ce mélange d’huiles mérite quelques égards, même s’il ne constitue pas une révolution thérapeutique ».

Source: The American Journal of Medicine (www.amjmed.com)
publié le : 08/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci