Douleurs gynécologiques : trop de femmes souffrent en silence

Dernière mise à jour: novembre 2015
123-p-vr-pijn-buik-jong-170-4.jpg

news De nombreuses femmes éprouvent des douleurs au ventre et aux organes génitaux, mais beaucoup d’entre elles n’en parlent pas à leur médecin.

C’est une sorte de cartographie des douleurs abdominales et génitales qu’ont établi ces chercheurs de l’université de l’Utah. Des femmes âgées de 18 à 44 ans, accueillies dans un service de gynécologie pour des raisons diverses, ont été invitées à localiser leurs douleurs récurrentes et à en évaluer l'intensité (règles, relations sexuelles, mal au ventre sans cause apparente, inconfort vaginal…).

Après avoir examiné minutieusement ces patientes, les spécialistes ont constaté avec une réelle surprise que quasiment 40% d’entre elles présentaient – à des degrés très divers – une endométriose (tissu utérin qui se développe hors de l’utérus), ce qui n’avait pas été diagnostiqué auparavant. Près de la moitié de ces femmes souffrent de douleurs chroniques, et en tout cas régulières. Par ailleurs, un tiers des participantes indiquent ressentir des douleurs lors des menstruations, et ceci depuis au moins six mois. Enfin, 60% identifient au moins six localisations correspondant à des douleurs épisodiques ou plus fréquentes.

En d’autres termes, et même si ces observations ne sont pas extrapolables telles quelles à l’ensemble des femmes, on peut néanmoins en déduire qu’une importante proportion souffre de douleurs chroniques génitales, ainsi que d’endométriose. Et ensuite, elles sont nombreuses à ne pas parler de ces douleurs à leur médecin généraliste ou à leur gynécologue, ce qui ne permet évidemment pas d’entreprendre un traitement pour les soulager, et surtout de s’attaquer à la cause. Dans ce contexte, les chercheurs recommandent aux médecins de prendre l’initiative, et d’interroger systématiquement leurs patientes sur le sujet.

La localisation des douleurs

endométriose2.jpg

Source: Human Reproduction (http://humrep.oxfordjournal)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram