ad

Accouchement prématuré : les bienfaits des fruits et des légumes

Dernière mise à jour: juin 2014 | 3591 visites
123-zw-gez-voeding-fruit-groent-buik-170_11.jpg

news Le régime nutritionnel de la femme enceinte influence le risque d’accouchement prématuré : la consommation d'une série d'aliments doit être encouragée.

Une équipe norvégienne a réalisé une étude incluant quelque 66.000 femmes enceintes qui ont répondu pendant leur grossesse à un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires. Trois groupes ont été constitués (la terminologie est celle utilisée par les chercheurs).

Prudent. Avec une plus grande quantité de fruits et de légumes, de céréales complètes et de l’eau comme boisson principale ou exclusive.
Traditionnel. Avec davantage de poisson, de pommes de terre et de lait à faible teneur en matière grasse.
Occidental. Avec plus de plats préparés, de grignotages sucrés et salés et de boissons sucrées.

Ces groupes n’étaient pas exclusifs, en ce sens que des aliments privilégiés par les unes se retrouvaient chez les autres, mais en (bien) moindres quantités.
Que montre le résultat ? Qu’un mode alimentaire « prudent » ou « traditionnel » réduit de manière significative la probabilité d’un accouchement prématuré. Cet effet est observé pour le risque entre la 34ème et la 37ème semaine de grossesse (il n’y a pas d’impact sur les accouchements plus précoces).

Ainsi que l’explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « les auteurs estiment qu’il est justifié d’encourager les femmes enceintes à manger des légumes, des fruits, des céréales complètes et du poisson et à boire de l’eau. Ils suggèrent qu’il est sans doute plus efficace de les inciter à augmenter la consommation de ces produits plutôt que de leur conseiller d’exclure complètement les aliments peu diététiques ».

Source: British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 06/06/2014 , mis à jour le 05/06/2014
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci