Pollution d'hiver : les risques pour la santé

Dernière mise à jour: février 2014 | 2986 visites
smog-verkeersbord-400-170.jpg

news Le smog est un type de pollution atmosphérique qui présente des risques potentiellement très sérieux pour la santé.

Ce terme renvoie à deux mots anglais : smoke (fumée) et fog (brouillard). Cette brume plus ou moins épaisse peut sévir de quelques heures à plusieurs jours. Elle est constituée d'eau (le brouillard), de particules fines (la fumée, produit de la combustion automobile et industrielle) et d'ozone (influencée par l'intensité de l'ensoleillement, ce qui distingue le smog hivernal du smog estival).

Les effets du smog sur la santé peuvent prendre des formes diverses, de gravité variable : difficultés respiratoires, toux, irritation du nez, de la gorge et des yeux, résistance réduite aux infections, troubles cardiaques, aggravation de maladies chroniques...

Les admissions aux urgences et les hospitalisations augmentent durant les périodes de smog, et l'on sait qu'il cause des décès prématurés.

Les personnes à risque


Le smog peut entraîner des problèmes chez des personnes sans soucis de santé particuliers. Cependant, certaines y sont (beaucoup) plus sensibles que les autres.

• Les patients présentant une pathologie respiratoire : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), bronchite chronique, emphysème...

• Ceux qui souffrent d'une maladie cardiovasculaire.

Les enfants : leur système respiratoire n’est pas encore totalement développé et reste donc fragile.

Lors d'efforts physiques importants, surtout en extérieur (activités professionnelles, sport...).


publié le : 18/02/2014 , mis à jour le 17/02/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci