Perte de poids : quel effet sur le couple ?

Dernière mise à jour: février 2014 | 10983 visites
123-p-buik-gewicht-dieet-170-10.jpg

news Une perte de poids importante de l’un des deux partenaires ne va pas sans conséquences – positives et négatives – sur la vie de couple. Qu’en est-il ?

Cet aspect a été assez peu abordé jusqu’à présent, alors que son importance est loin d’être négligeable. Des chercheurs américains (universités du Texas et de Caroline du Nord) ont interrogé des couples – chaque partenaire répondait de son côté – dont l’un des deux conjoints avait massivement perdu du poids au cours de l’année précédente. Les participants étaient âgés de 20 à 61 ans et ensemble depuis trois à trente ans.

Les questions ont porté sur la communication, les liens émotionnels ou encore la sexualité. Il n’y a évidemment pas d’uniformité dans l’évolution relationnelle des uns et des autres.

Quelles sont les tendances ?

Les aspects positifs. L’amaigrissement du partenaire (homme ou femme) est considéré comme une motivation à perdre soi-même du poids, si cela est nécessaire. En tout cas, cela incite à adopter un mode de vie plus sain. Cet encouragement est surtout notable après l’amaigrissement, alors qu’il devrait idéalement l’être avant. On relève aussi une plus grande proximité physique, avec un renforcement de l’intimité et de la sexualité.

Les aspects négatifs. Le fait d’avoir réussi à maigrir risque d’inciter le partenaire à harceler son conjoint pour qu’il en fasse autant. Dans cet ordre d’idées, la perte de poids suscite un sentiment légitime de fierté, mais dans certains cas, la personnalité change, s’affirme, ce qui perturbe la nature de la relation. L’amaigrissement peut aussi créer un sentiment d’insécurité relationnelle (jalousie, méfiance, inquiétude...).

Qu’en déduisent les auteurs ? D’abord, et à l’évidence, que cette perte de poids peut modifier l’attitude du partenaire, influer sur sa personnalité, sur son comportement, et dès lors sur la vie de couple (et la vie familiale). L’idéal, poursuivent-ils, consiste à se lancer ensemble dans cette voie, à dialoguer avant l’entame du régime et à l’organiser à deux, qu’il s’agisse du choix des repas ou de la pratique d’une activité physique régulière.

Source: Health Communication (www.tandfonline.com/toc/hht)
publié le : 14/02/2014 , mis à jour le 14/02/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci