Course à pied : avec l’âge, la force des jambes dégringole

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 5843 visites
123-seniors-lopen-joggin-sport-170_07.jpg

news A partir de la cinquantaine, les joggeurs ont tout intérêt à pratiquer des exercices spécifiques de musculation des jambes, afin de compenser la perte de force.

Ce déclin n’est pas le fait d’une diminution de la masse musculaire. Ceci a été observé par des spécialistes américains (University of Southern Mississipi) qui ont recruté une centaine de coureurs à pied aguerris (hommes et femmes), âgés en moyenne de 55 ans. Des tests ont évalué la force de contraction isométrique des jambes. Ce terme renvoie à la contraction musculaire en position statique : l’exemple typique est l’exercice de la chaise (dos collé au mur, jambes pliées), lorsque les muscles travaillent intensément mais sans être en mouvement. Cinq ans plus tard, les mêmes tests ont été reproduits.

Le résultat montre qu’à masse musculaire et graisse corporelle constantes, les performances isométriques ont chuté dans des proportions impressionnantes. Or, poursuivent les chercheurs, ceci nuit au maintien de la longueur et du rythme de la foulée, ainsi qu’à la stabilisation du corps pour gérer au mieux les différentes forces d’impact.

Leur conseil ? « Courir ne suffit pas à empêcher la perte de force musculaire qui survient avec l’âge. La musculation devrait faire partie intégrante du programme d’entraînement : squat, presse à cuisses, fentes, extensions, appareils pour quadriceps… Il est cependant nécessaire de prendre des précautions par rapport au risque de surcharge et de blessure. »

Source: The Journal of Strenght & Conditioning Research (http://journals.lww.com/nsc) via Body Science
publié le : 04/01/2014 , mis à jour le 03/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci