Pourquoi fleurit-on les tombes avec des chrysanthèmes ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 7196 visites
123-bloemen-chrysant-170-9.jpg

news A la Toussaint, la tradition dans de nombreux pays veut que l'on fleurisse les tombes avec des chrysanthèmes. D'où vient cette coutume ?

Le chrysanthème est une plante originaire d’Asie et appartient à plusieurs genres de la famille des Asteraceae. Emblème du Japon, elle y est considérée comme un symbole de bonheur.

Dans de nombreux pays européens (Belgique, France, Italie, Pologne, Hongrie, Espagne, Croatie...), les chrysanthèmes sont associés à la mort : ils ne sont utilisés que pour fleurir les tombes et ne célèbrent pas d'autres occasions.

Ce n'est pas le cas en Grande-Bretagne et aux États-Unis, où cette fleur est considérée comme résolument positive : elle est synonyme d'amour, de sérénité et de paix. Il n'est pas rare d'en retrouver dans les compositions florales. En Australie, les enfants offrent d'ailleurs des chrysanthèmes pour la fête des Mères. Rien d'étrange à cela quand on sait que dans le langage des fleurs, le chrysanthème signifie "je vous aime".

Le fait d'honorer le souvenir du défunt avec des chrysanthèmes est une tradition assez récente. En novembre 1918, lorsqu'il fallut trouver une fleur pour orner les tombes des soldats de la Première Guerre mondiale, le chrysanthème fut choisi. C'était la plante idéale : elle fleurit tardivement, demande peu de soins et résiste assez bien au gel. Au fil du temps, son usage s'est élargi.

Source: Barbara Simon
publié le : 01/11/2013 , mis à jour le 28/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci