La sexologie fait du bien aux sexologues

Dernière mise à jour: août 2015
123-dok-discussie-psy-170-11.jpg

news Trois quarts des sexologues estiment que l’exercice de leur profession s’accompagne d’un effet bénéfique sur leur vie sexuelle.

Cette enquête a été réalisée dans le cadre d’un congrès de sexologues français, auxquels a été distribué un questionnaire rédigé par le Dr Béatrice Voisin-Foldès (elle-même sexologue dans la région parisienne). Elle explique : « La relation thérapeutique est au cœur de la consultation de sexologie. Les deux histoires, celle du thérapeute et celle du patient, entrent en résonance l’une avec l’autre dans la thématique particulière du plaisir ».

L’intention consistait à évaluer l’influence de cet exercice sur la sexualité personnelle des sexologues, sachant qu’assez curieusement, ce domaine n’a pas été beaucoup exploré. Retenons les résultats majeurs, pointés par le Dr Brigitte Martin (Le Quotidien du Médecin).

Un plus grand épanouissement


D’abord, 84% des répondants vivent en couple et ils indiquent que leur relation a évolué dans un sens favorable (les ruptures sont rares). Le plaisir sexuel est qualifié d’important, et au fil de leur pratique, les sexologues sont plus à l’aise avec la parole, avec leur corps et avec leur intimité. « Les sentiments de honte, de gêne, de culpabilité, qui étaient présents avant l’exercice de la sexologie chez 10 à 15% des sexologues, ont disparu », poursuit le Dr Brigitte Martin. « Environ 40% des participants à l’enquête ont élargi leur répertoire sexuel, la prise d’initiative a été favorisée, ils se sentent plus désirables ».

Le paramètre le plus notablement modifié est l’activité fantasmatique érotique : l’évolution des pratiques sexuelles se fait vers plus d’érotisme (incluant les lectures érotiques). « L’influence de la sexologie a été notée comme bénéfique sur leur vie sexuelle par 70% des sexologues. Cette satisfaction concerne essentiellement l’épanouissement personnel, le renforcement de la confiance en soi et de la communication, ainsi que la levée des tabous et des inhibitions ». Aider l’autre tout en s’aidant soi-même, en somme.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram