Mais bien sûr qu’il faut manger des pommes de terre !

Dernière mise à jour: juillet 2013
123-p-aardapel-170-7.jpg

news Les féculents ne bénéficient pas d’une image très positive, notamment parce qu’ils sont accusés de faire grossir. Une réputation injuste.

Ces aliments d’origine végétale renferment de fortes concentrations en amidon (les glucides complexes ou « sucres lents »), qui participe à la régulation de l’apport énergétique en raison d’un fort pouvoir rassasiant. Les féculents sont riches en fibres, en minéraux (magnésium, potassium, zinc, sélénium…) et en vitamines (B et E, surtout).

Une enquête récente réalisée en France montre que leur consommation reste très inférieure aux recommandations nutritionnelles, qui considèrent qu’ils devraient représenter 50% des apports énergétiques quotidiens, tant chez les hommes que chez les femmes. Soit trois à six portions par jour, à chaque repas et sans se priver (mais sans s’empiffrer non plus et en faisant attention au mode de préparation) : céréales (riz, maïs, pâtes, pain…), légumineuses (haricots, pois, lentilles…) et tubercules (pommes de terre, patate douce, igname…). Et dans le même temps, on réduit sa consommation de glucides simples (sucres rapides).

Résultat : une diminution du risque de surpoids, de diabète de type 2, de maladie cardiovasculaire et de cancer colorectal. Bon pour la santé et bon pour le goût, en somme.

Voir aussi l'article : La pomme de terre, le meilleur rapport qualité-prix

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.