Des oméga-3 pour vivre deux ans de plus

Dernière mise à jour: août 2015
123-hart-hand-170-6.jpg

news Les personnes qui présentent des taux élevés d’oméga-3 bénéficient d’une protection contre les maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs de l’école de santé publique de Harvard n’ont pas procédé en examinant directement les habitudes alimentaires, mais en relevant les taux sanguins d’oméga-3. Leur attention a porté sur la tranche d’âge des plus de 65 ans. Trois mille participants – en bonne santé au départ - ont été intégrés dans ce suivi qui s’est étalé sur une vingtaine d’années. A l’entame, des analyses ont déterminé les niveaux d’acide gras, alors qu’un questionnaire a permis d’identifier les éventuels facteurs de risque cardiovasculaire.

Les résultats mettent en évidence un double constat : ceux qui présentent les taux les plus élevés d’oméga-3 s’exposent à un risque réduit de 35% de décéder d’une maladie cardiaque, avec une espérance de vie deux ans plus élevée que dans le groupe aux plus faibles concentrations d’oméga-3. Algues, poissons gras, noix… : autant de sources alimentaires très bénéfiques.

Source: Annals of Internal Medicine (http://annals.org)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram