Sprays ménagers : un gros risque pour les poumons

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 5446 visites
123-p-venster-spray-huis-170-1.jpg

news Les femmes les plus exposées aux sprays ménagers courent un risque manifeste de développer des troubles respiratoires.

Cette équipe de l’Inserm (Institut national français de la santé et de la recherche médicale) a étudié, auprès d’une cohorte de quelque sept cents femmes (44 ans de moyenne d’âge), l’association entre l’exposition à des polluants domestiques et les symptômes d’un dysfonctionnement respiratoire. Les critères retenus étaient la fréquence d’exposition à sept types de sprays ménagers : nettoyants pour meubles, vitres, tapis, sols, fours, métaux et climatiseurs ; et les symptômes respiratoires, la fonction respiratoire, le terrain allergique et le contrôle de l’asthme.

Une association claire a été retrouvée entre le risque de présenter ces manifestations et une exposition régulière à au moins deux types de sprays, en particulier les produits pour meubles et pour vitres. D’autres études réalisées en milieu professionnel avaient quant à elles établi une forte prévalence des dermatites de contact, par réaction allergique aux aliments manipulés, chez les femmes travaillant en cuisine et celles qui préparent des sandwichs.

Comme l’indique le Dr Lavaud (JIM), « ces tâches sont donc la cause de problèmes respiratoires et cutanés, auxquels les femmes sont particulièrement exposées ». Ce qui doit inciter les dames concernées à faire preuve de prudence.


publié le : 24/01/2013 , mis à jour le 23/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci