Allaitement au sein : pas de règle stricte

Dernière mise à jour: octobre 2012

news Lorsqu’une maman donne le sein, les règles trop rigides sont plus néfastes qu’utiles.

Dans une récente fiche d’information, la revue médicale française « Prescrire » souligne avec bon sens que chaque couple mère-enfant étant différent, prétendre imposer à tous des règles strictes, intangibles, n’a aucun sens. Quels conseils donner aux mamans ?

Pour la santé de l’enfant, sauf dans des rares exceptions, il est préférable d’allaiter dès la naissance et de poursuivre l’allaitement maternel jusqu’à l’âge de 6 mois, plutôt que de recourir aux biberons de lait artificiel.

L’allaitement à la demande (lorsque le bébé le réclame) facilite la poursuite de l’allaitement, diminue le recours à des compléments artificiels, et réduit le risque de douleurs aux mamelons ou d’engorgement des seins. Il n’y a pas de raison médicale d’imposer un rythme particulier ou des horaires fixes à l’allaitement : plusieurs études ont montré que cela présente plus d’inconvénients que d’avantages.

• Il n’existe pas de raison médicale non plus de conseiller de donner un seul sein à chaque tétée, ou au contraire de donner forcément les deux seins.

Pour éviter les engorgements, il est préférable de vider entièrement le sein : pour cela, attendre que le bébé arrête de téter de lui-même le premier sein, avant de lui proposer le second.

• Certaines mères craignent de ne pas avoir assez de lait. Les astuces parfois proposées sont souvent inutiles, inefficaces ou dangereuses, poursuit « Prescrire ». Ainsi, prendre de la dompéridone augmente parfois la production de lait, mais la dompéridone passe dans le lait maternel et fait courir au nourrisson des risques cardiaques. Même principe pour la bière, puisque l’alcool passe lui aussi dans le lait.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.