Infection urinaire : la circoncision protège le bébé

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 3899 visites
123-baby-luier-slapen-buik-170_09.jpg

news Les bébés circoncis courent beaucoup moins de risques de contracter une infection urinaire. Par contre, le fait que le prépuce soit décalotté ou non n’intervient pas.

C’est ce qu’explique Sasha Dubrovsky, de l’Hôpital des enfants, à Montréal. Pour aboutir à cette conclusion, il a pris en considération quelque 400 garçons, âgés de moins de 18 mois, admis aux urgences de cet établissement en raison de symptômes liés à une infection urinaire. Après avoir examiné une série de paramètres, le pédiatre considère donc que la circoncision intervient comme un facteur de protection manifeste contre ces infections.

Il ajoute que cela n’a rien à voir avec la propreté et l’hygiène, et qu’il ne défend pas, jusqu’à plus ample informé tout au moins, le principe de la circoncision « préventive ». L’autre élément porte sur les bébés non circoncis, où il apparaît que l’état du prépuce (décalloté ou non) ne joue pas de rôle dans le risque infectieux ; ce qui va à l’encontre de ce que beaucoup pensent.

Ces recherches ont été publiées dans le journal de l’Association médicale canadienne.


publié le : 01/11/2012 , mis à jour le 31/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci