Les mauvaises graisses font mal à la mémoire

Dernière mise à jour: août 2012 | 7809 visites
hersenen-gr-170_01.jpg

news On savait les graisses saturées néfastes pour le système cardiovasculaire : elles le sont aussi pour le bon fonctionnement du cerveau.

Cette association a été observée chez la femme, au terme du suivi, durant plusieurs années, de quelque six mille dames âgées de plus de 65 ans. A intervalles réguliers, elles ont été soumises à des tests destinés à évaluer leurs fonctions cognitives (traitement de l’information, mémoire, raisonnement…). A l’entame de l’étude et par la suite, un questionnaire extrêmement fouillé a permis de déterminer leurs habitudes alimentaires, concernant singulièrement le type de graisses consommées.

Le résultat est très révélateur, puisqu’il s’avère que si la quantité totale des apports en graisses ne crée pas vraiment de différence sur le plan cognitif, le type d’acides gras joue, lui, un rôle manifeste, et en particulier sur le déclin de la mémoire. Les chercheurs (Brigham and Women’s Hospital - Boston) ont constaté que les femmes qui mangent les plus grandes quantités de graisses saturées (viande rouge, beurre…) obtiennent globalement de moins bons résultats aux tests que celles qui privilégient les « bons » acides gras (huile d’olive…).

Une raison supplémentaire, donc, de veiller à l’équilibre de son alimentation. Ces recherches ont été publiées dans la revue « Annals of Neurology ».


publié le : 28/08/2012 , mis à jour le 27/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci