Hépatite C : comment ne pas être infecté ?

Dernière mise à jour: juin 2012 | 7267 visites
bloed-compr-170_400_03.jpg

news L'hépatite C est un problème important et inquiétant de santé publique qui se développe de plus en plus au niveau mondial. Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), quelque 170 millions de personnes seraient infectées par l'hépatite C à travers le monde. Rien qu'en Belgique, quelque 80.000 personnes seraient touchées. On ne dispose actuellement d'aucun vaccin contre l'hépatite C (contrairement à la vaccination contre l'hépatite B).

Les conséquences à moyen et à long terme d'une hépatite C peuvent s'avérer extrêmement graves. Le patient développera des pathologies hépatiques sévères allant jusqu'au cancer du foie. La transmission du virus de l'hépatite C se produit surtout via du sang humain contaminé.

Par quelles voies peut-on être infecté ?

• Par l'échange de seringues utilisées pour s'injecter de la drogue et en l'absence de règles d'hygiène impératives et élémentaires. Une seule aiguille contaminée peut suffire !

• Lors d'un tatouage ou d'un piercing, si les mesures d'hygiène et de désinfection laissent à désirer.

• Lors d'une transfusion sanguine, d'une intervention chirurgicale (instruments souillés), d'une transplantation d'organe d'un donneur infecté par le virus de l'hépatite C. En Belgique, depuis 1990, tous les dons de sang et les organes à transplanter sont analysés. Ce n'est pas le cas dans certains pays en voie de développement. Prudence.

• Les professionnels de la santé, en particulier dans les services d'urgences, en milieu hospitalier, et qui sont en contact avec des plaies, du sang..., doivent faire preuve d'une grande vigilance.

• Vous pouvez être porteur du virus de l'hépatite C si votre maman était infectée lorsqu'elle a accouché : 5% des enfants nés d'une mère infectée par le virus de l'hépatite C sont eux aussi infectés. Il n'existe actuellement aucune méthode ni aucun traitement permettant d'éviter le risque de transmission mère-enfant.

• Suite à des rapports sexuels non protégés. On ne dispose actuellement d'aucune information sur les risques de transmission de la maladie lors de la pratique de sexe oral.

• Ne pas utiliser le rasoir, les ciseaux à ongles, le peigne, la brosse à dents, la lime à ongles d'une personne atteinte d'hépatite C.

Sachez, toutefois, que l'hépatite C ne se transmet ni par la salive, ni par les mains, les postillons, la toux, ni par simple contact tactile, en buvant dans un même verre, en mangeant dans la même vaisselle, ni via l'alimentation, l'eau, les toilettes, les sanitaires, pas plus que par l'allaitement (sauf en cas de crevasses ou de plaies suintantes ou saignantes au niveau des tétons).

Infos: www.chacasbl.be


publié le : 11/05/2012 , mis à jour le 07/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci