ad

Bien dormir à deux, ça se joue à pas grand-chose

Dernière mise à jour: juin 2017 | 8457 visites
123-koppel-bed-slapen-170-11.jpg

news Les dimensions du lit, et plus précisément du matelas, influencent notablement la qualité du sommeil à deux.

Double remarque. D’abord, ce n’est pas la modification du lit qui permettra de résoudre, d’un coup de baguette magique, les troubles du sommeil qui affectent une proportion importante de la population. Ensuite, il convient de préciser que cette expérience a été réalisée à l’initiative de l’Association française pour la literie (APL), une organisation professionnelle. Ceci étant, cette étude a été conduite sur base d’une méthodologie sérieuse, et ses résultats pourraient inspirer certains couples aux nuits insatisfaisantes.

Dans le test qui nous occupe, le sommeil de dix couples – recrutés dans des tranches d’âge de 20 à 60 ans – a été scruté par enregistrement, via des capteurs, d’une série de paramètres. Ils ont dormi successivement sur un matelas double aux dimensions « normales » (140 x 190 cm) et sur un « grand » matelas double (160 x 200 cm). Dans cette seconde situation, il s’avère que la qualité du sommeil s’est sensiblement améliorée, avec notamment – en moyenne – une réduction de 25% des micro-éveils nocturnes, et une augmentation de 15% de la durée du sommeil profond.

Ces résultats positifs tiennent au fait que les mouvements de l’autre sont moins ressentis, et qu’un grand matelas limite les perturbations liées à des moments décalés de coucher ou de lever. Tout ceci est assez logique, mais autant le garder à l’esprit lors du choix de sa literie.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub