Sexualité féminine : comment le cerveau y prend plaisir

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 9269 visites
koppel-verliefd-kus-170_400_12.jpg

news Pour la première fois, des chercheurs américains ont localisé les zones du cerveau qui réagissent lors de la stimulation des zones érogènes féminines.

Cette équipe de l’université Rutgers (New Jersey) a eu recours à l’imagerie médicale afin de visualiser les régions du cortex cérébral qui réagissent lors de la stimulation du vagin, du clitoris, du col de l’utérus et des seins. Onze femmes, âgées de 23 à 56 ans, ont été retenues pour participer à ces tests.

Il s’avère que la stimulation de chacune de ces zones érogènes s’accompagne d’une activité significative dans des sites spécifiques du cortex sensoriel ; avec ensuite une sorte d’ « effet cascade », avec activation successive de plusieurs sites (une stimulation des seins, par exemple, active la région corticale de la poitrine, mais aussi, ensuite, la région génitale).

L’intérêt de ces observations ? Publiées dans le « Journal of Sexual Medicine », elles font l’objet d’un commentaire du rédacteur en chef de la publication, Irwin Goldstein (cité par Santé Log) : « Les chercheurs avaient localisé depuis bien longtemps les sites du cerveau correspondant à toutes les sensations, y compris celles liées aux organes génitaux masculins. Les données concernant l’emplacement des sensations clitoridiennes n’ont été connues qu’en 2010. Cette nouvelle étude révèle, pour la première fois, non seulement des données de localisation cérébrale des sensations du clitoris, du vagin, du col de l’utérus et des seins, mais aussi des emplacements multiples dans le cerveau liés à la stimulation génitale féminine. Des conclusions qui contribuent à mieux comprendre la sexualité des femmes ». Mais qui n’en dévoilent (heureusement) pas tous les mystères.


publié le : 16/12/2011 , mis à jour le 16/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci