Adultes : pourquoi se faire vacciner ?

Dans cet article
Adultes : pourquoi se faire vacciner ?

dossier

Jeune ou moins jeune, enfant ou adulte, la vaccination est nécessaire tout au long de l'existence. La pandémie du Covid-19 nous a rappelé les (bonnes) raisons de la nécessité de se faire vacciner, et pas seulement contre le Covid. Voici les vaccins essentiels et leurs rappels, à refaire tout le long de la vie. Et les recommandations valent quel que soit l'âge.

Nous n'hésitons pas à demander conseil à notre médecin lors d'un voyage vers une destination tropicale, mais nous nous inquiétons beaucoup moins en cas de déplacement relativement proche (city trip en Europe…), alors que dans ce cas, être en ordre de vaccination est important aussi.

Vacances, études ou travail dans un autre pays, visite de la famille ou d'amis à l’étranger… Tout voyage mérite qu’on s’intéresse à la vaccination, ne fût-ce que pour se rassurer très rapidement. Des risques peuvent en effet être présents partout : ainsi, la rougeole est plus fréquente dans certaines régions, l’hépatite A également. Ces maladies peuvent être dangereuses. Si vous êtes bien vacciné, vous prévenez le risque d’être infecté et d’infecter vos proches au retour.

Protégez votre entourage

unsplash_vaccin_spuit_griep_2021.jpg

Vous ne vous faites pas vacciner que pour vous-même, mais aussi pour votre entourage.

  • Si vous êtes souvent en contact avec des jeunes enfants, la vaccination contre la coqueluche et la rougeole est fortement recommandée : les petits ne sont pas encore immunisés et peuvent être gravement malades s’ils sont infectés. Les jeunes parents, baby-sitters, gardiennes d’enfants et autres travailleurs de la petite enfance seront donc bien inspirés de faire un rappel de vaccination contre la coqueluche (et la rougeole si nécessaire).
  • La vaccination contre la coqueluche est recommandée aux femmes enceintes afin que le bébé soit également protégé. Le vaccin doit être administré à chaque grossesse. Il est gratuit pour les femmes enceintes.
  • Les femmes enceintes de plus de 3 mois au moment de la saison de la grippe peuvent également se faire vacciner contre ce virus.

Voir aussi l'article : Rougeole : êtes-vous protégé ?

Au travail

  • Les travailleurs du secteur des soins de santé devraient être protégés contre l’hépatite B et certains contre l’hépatite A également.
  • Ceux qui travaillent avec des enfants non suffisamment protégés devraient être vaccinés contre la coqueluche et la rougeole.
  • Si vous travaillez dans le secteur alimentaire et que vous préparez de la nourriture, vous devez certainement envisager une vaccination contre l’hépatite A afin de ne pas devenir une source de transmission. Parlez-en à votre médecin.

Voir aussi l'article : Hépatites A et B : pour quels travailleurs le vaccin est-il remboursé ?

Les rappels

Vous n’avez pas été complètement vacciné enfant ou adolescent ? Il vaut mieux demander à votre médecin une vaccination de rattrapage.

Par ailleurs, certains vaccins doivent faire l'objet de rappels à l’âge adulte parce que leur protection n’est pas permanente : par exemple ceux contre le tétanos et la diphtérie doivent être répétés tous les 10 ans. On dispose de vaccins combinés contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche.

La vaccination annuelle contre la grippe est importante pour certains groupes à risque. Concernant le vaccin contre le pneumocoque, discutez de son utilité pour vous avec votre médecin généraliste, et du calendrier de rappel.

Enfin, si vous n'avez jamais eu la varicelle, une vaccination contre le virus est fortement conseillée pour les personnes âgées de plus de 16 ans en bonne santé, en particulier les soignants et les femmes en âge de procréer. Deux doses sont nécessaires pour une protection optimale.

Voir aussi l'article : Varicelle : symptômes, traitement et vaccination



Dernière mise à jour: février 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram