Inemuri : la sieste japonaise pour booster ses performances

Dans cet article
Inemuri : la sieste japonaise pour booster ses performances

dossier Si votre patron venait à vous surprendre assoupi à votre bureau, il y a peu de chance qu’il vous offre une augmentation. Pourtant, maîtriser l’art de la sieste en toute circonstance permettrait de booster vos performances. Au Japon, cette habitude est un art pratiqué depuis des siècles : l’Inemuri. Quel est ce concept ? Quels sont ses bienfaits ? 

Qu’est-ce que l’Inemuri ?

Getty_slaapje_dutje_werk_2023.jpg

© Getty Images

L'Inemuri est une pratique japonaise ancestrale qui se traduit littéralement par « être présent tout en dormant ». Dans les faits, il s’agit de s'assoupir ou de dormir brièvement en public. Et ce, peu importe le lieu ou les circonstances : en transports en commun, au travail ou en réunion. Si, chez nous, cette pratique peut être perçue comme un signe de paresse, il en va tout autrement pour les Japonais. Dans la culture nipponne, l’Inemuri est plutôt considéré comme la manifestation de son dévouement au travail. La personne est tellement investie dans ses responsabilités qu'elle peut se permettre de somnoler momentanément en public. 

L’une des raisons pour lesquelles dormir en public est si courant au Japon s’explique aussi par les habitudes de sommeil des Japonais. Une étude menée en 2015 a révélé que près de 40 % des adultes dormaient moins de 6 heures par nuit. 

Voir aussi l'article : Faire la sieste l'après-midi : bonne ou mauvaise idée ?

Comment se pratique l’Inemuri ?

Bien que l'Inemuri soit une pratique acceptée au Japon, il existe certaines règles sociales implicites à respecter pour en profiter. L’Inemuri est une micro-sieste qui ne doit pas dépasser 15 minutes. Il s'agit davantage d'une pause énergétique rapide que d'un sommeil profond. La sieste doit être pratiquée en position assise. Même si le dormeur peut être mentalement « absent », il doit être capable de revenir à la situation sociale actuelle lorsqu'une contribution active est requise.

Voir aussi l'article : Envie de dormir pendant la journée : d’où vient le problème ?

Quels sont les bienfaits d’une micro-sieste ?

La micro-sieste, aussi appelée power nap en anglais (sieste énergétique), doit durer moins de 20 minutes pour être profitable. 

  • La micro-sieste améliore la vigilance.
  • Elle réduit la fatigue.
  • Elle améliore l’humeur et diminue le stress.
  • Elle booste les performances cognitives (mémoire, concentration) et physiques.
  • Elle augmente la productivité.
  • Elle améliore la santé cardiaque.


Des siestes plus longues peuvent entraîner une sensation de somnolence, aussi connue sous le nom d’ « inertie du sommeil ». Il est conseillé d'éviter de faire des siestes trop tard dans la journée pour ne pas perturber le sommeil nocturne.

Voir aussi l'article : Sensation de flou dans la tête : qu’est-ce que le brain fog ou brouillard cérébral ?

Voir aussi l'article : Appuyer sur le bouton snooze de son réveil, bonne ou mauvaise idée ?

Sources

https://www.nytimes.com

https://www.bbc.com

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov

https://www.sleepfoundation.org

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov



Dernière mise à jour: janvier 2024
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram