Fumer en voiture : parents, abstenez-vous !

Dernière mise à jour: septembre 2022

news Une proportion considérable de parents fumeurs allument une cigarette en voiture, exposant ainsi leur enfant à de hautes concentrations de particules très nocives.

Des substances délétères particulièrement dangereuses lorsqu’elles stagnent dans l’habitacle d’un véhicule. Le paradoxe, c’est que nombre de ces parents adoptent par ailleurs, singulièrement au domicile, une politique anti-tabac relativement stricte. C’est comme si la voiture n’était pas perçue en tant qu’environnement à haut risque de tabagisme passif. Ce constat a été posé aux Etats-Unis (mais ses enseignements majeurs peuvent être extrapolés), sur base d’entretiens avec quelque huit cents parents fumeurs, accompagnés de leurs mômes, au sortir d’une… consultation pédiatrique (une dizaine d’hôpitaux ont été pris en considération).

Résultats :

• 63% des parents admettent un épisode de tabagisme dans leur voiture au cours des trois mois précédents ;
• parmi ceux-ci, environ la moitié disent fumer au volant en présence des enfants ;
• un quart des parents qui interdisent le tabac à la maison fument (plus ou moins régulièrement) en voiture ;
• l’écrasante majorité indiquent ne pas avoir reçu de consignes de prévention particulières de la part d’un médecin (en particulier le pédiatre).

Sur ce dernier point, comme l’explique Santé Log, « les auteurs en concluent que les professionnels de la santé devraient jouer un rôle actif contre le tabagisme en voiture, en mettant sévèrement en garde les parents contre les risques encourus par l’enfant ».

Un article sur le sujet a été publié dans la revue « Pediatrics ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram