Mal de dos : l’infiltration lombaire et ses effets secondaires

dossier

Lorsque les disques de notre colonne vertébrale souffrent de lésions suite à un traumatisme ou simplement à une usure naturelle, notre racine nerveuse (ou moëlle épinière) peut subir des compressions provoquant des névralgies (douleurs vives et irradiantes localisées au niveau du nerf).

Ces douleurs sont prises en charge grâce aux infiltrations lombaires. Ces infiltrations (épidurale ou foraminale) consistent à injecter un anesthésiant local ou un anti-inflammatoire (corticoïde) au niveau du nerf endommagé. Après quelques semaines, une deuxième, voire une troisième injection peut être nécessaire pour maintenir la douleur sous contrôle.

Voir aussi l'article : Effets secondaires : la cortisone fait-elle prendre du poids ?

Quand recourir à une infiltration lombaire ?

Getty_epidurale_rugpijn_infiltratie_2022.jpg

© Getty Images

Les problèmes de dos le plus souvent traités par les infiltrations du dos sont :

    • Le mal de dos
    • Les lésions dégénératives de la colonne vertébrale (usure)
    • La hernie (prolapsus discal) ou saillie (protrusion)
    • Le syndrome facettaire
    • La lombosciatique
    • La sténose spinale
    • Les blocages de l’articulation sacro-iliaque

    Comment se déroule une infiltration ?

    Il n’est pas nécessaire de se présenter à jeun pour une infiltration du dos. Vous devez vous allonger sur la table d’examen dans une position qui dépend de la région infiltrée. S’il s’agit du bas du dos, on place un coussin sous votre abdomen pour éviter un creux excessif de la colonne vertébrale.
     
    On commence par désinfecter la peau. Le médecin cherche ensuite l’endroit exact où pratiquer l’infiltration, grâce à une radio. Il administre également un produit contraste pour contrôler la position de l’aiguille. Après une anesthésie locale de la peau, il peut enfoncer l’aiguille à l’endroit déterminé et y injecter un anesthésique local à effet rapide et des corticostéroïdes. Vous pouvez ressentir une légère douleur dans la région touchée.
     
    L’ensemble de la procédure dure une dizaine de minutes mais vous devrez encore rester allongé pendant une demi-heure après l’intervention. Durant ce laps de temps, une infirmière prendra régulièrement votre tension et votre pouls. Les premiers jours, le dos peut être un peu douloureux mais cette sensation s’estompe progressivement à partir du troisième jour.

    Risques et effets secondaires d’une infiltration

    Bien que l’infiltration soit une intervention très sûre, dans de rares cas, elle peut entraîner certaines complications :
     

        • Un risque minime de saignement, d’infection, de douleur et d’endommagement du nerf dû à la piqûre.
        • Parfois, le médecin touche un petit vaisseau sanguin, ce qui peut provoquer un léger saignement. Ce n’est un problème que si vous prenez des anticoagulants au moment de l’infiltration. 
        • Très rarement, les corticostéroïdes peuvent entraîner une hypotonie musculaire, des maux de tête, une prise de poids transitoire ou un dérèglement du diabète.
        • En cas de mal de tête constant, surtout en passant de la station couchée à la position assise, contactez votre médecin sans tarder. Cependant, ce phénomène se produit dans moins d’un pourcent des cas.
        • L’anesthésiant local peut provoquer une chute de tension.
        • Vous pouvez présenter une réaction allergique aux corticostéroïdes comme à l’anesthésiant. Si vous avez déjà eu de telles réactions dans le passé, n’oubliez pas de prévenir votre médecin avant le début du traitement.


        Sources :
        https://www.uzleuven.be
        https://www.mariamiddelares.be

        auteur : Sara Claessens - journaliste santé

        Dernière mise à jour: janvier 2023
        Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
        Fondation contre le Cancer

        A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

        Plus d’info
        Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

        Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

        vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
        Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
        volgopfacebook

        volgopinstagram