Streptocoques du groupe A (SGA) et du groupe B (SGB) : quelles sortes d’infections ?

Dans cet article
Streptocoques du groupe A (SGA) et du groupe B (SGB) : quelles sortes d’infections ?

dossier

Les infections aux streptocoques sont provoquées, comme leur nom l’indique, par des bactéries du groupe des streptocoques. Leur déroulement varie d’une infection modérée de la gorge à une septicémie. Une cure d’antibiotiques permet en général de guérir l’infection.

Voir aussi l'article : Les 13 infections bactériennes les plus fréquentes

Il existe plus de 20 espèces de streptocoques, qu’on peut répartir en deux groupes :

  • Streptocoques du groupe A : on les trouve souvent sur la peau et dans la gorge. Les infections aux streptocoques du groupe A sont régulières, surtout chez les enfants, et sont généralement inoffensives.
  • Streptocoques du groupe B : essentiellement dans le système digestif et, chez les femmes, dans le vagin, sans danger. Ce type de bactéries n’est habituellement à la base d’infections graves que chez les nouveaux-nés. 

Infections aux streptocoques du groupe A (SGA)

Getty_streptokokken_GBS_GAS.jpg

© Getty Images

Il y a deux sortes d’infections aux streptocoques A : les GAS non-invasives et les invasives.

  • Infections GAS non-invasives : la plupart des infections aux streptocoques A sont désagréables mais ne constituent pas de réelle menace pour la santé. Elles peuvent se manifester par une infection de la gorge, de l’impétigo (infection cutanée), de la cellulite, une infection de l’oreille interne ou une sinusite.
  • Infections GAS invasives : les streptocoques du groupe A ne constituent une réelle menace pour la santé que quand elles pénètrent plus profondément les tissus ou les organes et y déclenchent une infection invasive. Parmi ces infections, on trouve notamment l’infection ulmonaire, la sepsis (empoisonnement du sang) et la méningite (infection de l’enveloppe du du système nerveux central). Plus rarement, la bactérie déclenche des infections graves qui détruisent la peau et les tissus avoisinants. C’est pour cela qu’on surnomme parfois les GAS les « bactéries carnivores ».

Voir aussi l'article : Bactérie mangeuse de chair : pourquoi est-elle si dangereuse ?

Infections aux streptocoques du groupe B (SGB)

La plupart des personnes développent une immunité naturelle aux streptocoques B, de sorte que ces infections se font rares et ne touchent souvent que les nouveaux-nés. Les adultes qui sont malgré tout infectés développent souvent une infection de la vessie. Les femmes qui viennent d’accoucher peuvent souffrir de fièvre puerpérale ou de plaies infecfées, par exemple après une césarienne.

Un bébé peut être contaminé pendant l’accouchement. Les symptômes apparaissent alors endéans les 12 heures suivant la naissance. Il s’agit essentiellement de fièvre, de problèmes respiratoires et alimentaires mais, dans des cas graves, on ne peut exclure une infection pulmonaire, une méningite ou un empoisonnement du sang.


Traitement d’une infection aux streptocoques

En général, on guérit complètement d’une infection au GAS et on ne déplore aucune complication à long terme.

En cas de GAS invasive, une hospitalisation est souvent nécessaire. On injecte des antibiotiques pendant 7 à 10 jours. On doit parfois recourir à une opération pour retirer ou soigner les tissus abîmés. On réalise habituellement une transfusion sanguine s’il faut neutraliser les substances toxiques de la bactérie. 

Les streptocoques du groupe B peuvent se propager rapidement dans le corps d’un bébé et provoquer des infections graves comme une méningite ou une infection pulmonaire. Les médecins adoptent donc un traitement préventif : ils tentent de détecter les bébés exposés à un SGB et injectent des antibiotiques par intraveineuse à la mère pendant l’accouchement. Le bébé peut également être mis sous perfusion après la naissance.

Sources :
https://www.rivm.nl
https://www.thuisarts.nl
https://www.ncbi.nlm.nih.gov



auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: décembre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram