Réponse d'expert: Comment soutenir une personne ayant des problèmes de fertilité?

dossier Un couple sur six rencontre des troubles de la fertilité importants. Il est donc très probable que des gens de votre entourage ne puissent assouvir leur désir d'enfant. Soutenir un.e proche qui fait la douloureuse expérience de l'infertilité, qui plus est quand on est nous-mêmes parents, n'est pas évident. Comment l'aider quand on se sent impuissant? Que doit-on éviter de dire? Nous avons posé la question à Elke Struiwig,  médecin spécialiste de la fertilité. Elke Struiwig : "La façon dont les gens gèrent leurs problèmes de fertilité varie. Certains couples sont très expansifs sur le sujet, d'autres pas du tout. Ce qui est certain, c'est que tous finissent sur des montagnes russes émotionnelles associées au cycle menstruel."

Troubles de la fertilité: des montagnes russes émotionnelles

"Un nouveau cycle menstruel commence le premier jour des règles. À ce moment du cycle, les couples sont souvent tristes car ils ne sont pas tombés enceintes au cours du cycle menstruel précédent. Ensuite, le couple se concentre sur la fenêtre de fertilité dans les jours à venir (les jours fertiles dépendent de la durée du cycle menstruel). Après les jours fertiles, viennent les semaines d'attente. Celles-ci durent environ 2 semaines mais semblent interminables. Pendant cette deuxième partie du cycle, de nombreuses femmes se concentrent sur leurs sensations corporelles. Elles font attention à absolument tout ce qui se passe dans leur corps. Enfin, une période d'incertitude survient à la fin des deux semaines d'attente. Suis-je enceinte, oui ou non? ? Lire aussi: Comment savoir si on est enceinte avant les règles? "J'entends régulièrement que les femmes ont peur d'aller aux toilettes ou appréhendent les douleurs dans le bas-ventre. La façon dont les gens gèrent ces semaines d'attente peut malgré tout être très différente d'une personne à l'autre. Je connais des femmes qui aiment travailler dur ou planifier plein d'activités pour que le temps passe vite. D'autres aiment prendre du temps pour elles-mêmes et se détendre. Donc, la façon dont quelqu'un réagit dépend de la personne et du moment. Il n'y a pas qu'une seule façon d'aborder quelqu'un dans un processus de désir d'enfant."

Aider quelqu'un qui n'arrive pas à avoir d'enfant: à ne pas faire

Minimiser

"Ne t'inquiète pas, ça viendra naturellement", "Vous êtes encore jeune, vous avez le temps!", "On peut tout à fait vivre une vie épanouie sans enfants" Ou, pire que tout: "Arrête d'y penser, c'est dans ta tête." Quand on voit, mois après mois, année après année, les tests de grossesse négatifs s'enchainer, il est impossible de juste "arrêter d'y penser".

Évitez les conseils bien intentionnés

Tels que « Si j'étais vous, je ferais… », « J'ai entendu dire que l'acupuncture peut aider », ou des anecdotes comme « La fille de la voisine de ma tante est partie à l'étranger pour une procédure de FIV et elle est tombée enceinte ». De telles phrases peuvent donner l'impression aux gens qu'ils ne font pas tout ce qu'ils peuvent pour tomber enceinte. De plus, il est fort probable que vos amis aient, si ce n'est tout essayé, au moins tout envisagé. Bien avant vous.

Parler (sans cesse) de grossesse

"Regarde, Meghan Markle est déjà enceinte 3 mois après son mariage!" "Tu as vu l'annonce de grossesse de machine sur Instagram??". Les annonces de nouvelles grossesses sont difficiles à gérer pour qui n’arrive pas à tomber enceinte. Attendez que ça vienne d'elle, et évitez de lui mettre sous le nez ce qu'elle n'arrive pas à avoir.

Éviter le sujet

Vous vous sentez mal à l'aise lorsque votre amie parle de ses problèmes de fertilité? Devinez quoi, ce n'est pas facile pour elle non plus. C'est ce qui se passe constamment dans sa tête. Et, bien que beaucoup de gens soient confrontés à de telles difficultés, certainement plus que vous ne le pensez, cela reste un sujet très tabou. Il n'est donc pas possible de changer de sujet rapidement. Mais alors, quoi dire? On vous donne quelques conseils ci-dessous.

À faire

Donnez-lui la direction des conversations

Si votre amie évoque ses problèmes de fertilité, laissez-la décider de ce qu'elle veut ou ne veut pas partager. Dites-lui aussi honnêtement que vous ne voulez pas la blesser et qu'elle n'est pas obligée d'en parler si elle ne le veut pas. Demandez-lui également si elle apprécierait que vous mentionniez le sujet de temps en temps. Certaines ont besoin d'être soutenues, quand d'autres préfèrent gérer ça seule. Vous ne savez pas quoi dire? Dites-lui que vous savez qu'elle a un désir d'enfants inassouvi pour le moment et que vous avez du mal à aborder ce sujet, mais que vous voulez l'aider ou que vous êtes prête à l'écouter si elle en ressent le besoin. Enfin, un simple "Je suis désolée" quand elle se confie à vous, ou "Si tu as envie d'en parler ou de te changer les idées, je suis là" suffit.

Soutenez-la dans les décisions difficiles

Que votre amie choisisse ou non un traitement de fertilité, soutenez-la dans ses décisions. Dites-lui que vous êtes là pour elle, posez des questions sur le traitement et le parcours qui l'attend. Évitez les remarques bien intentionnées telles que: "Savez-vous ce qu'une FIV peut coûter et à quel point c'est dur physiquement et mentalement?" Votre amie en sait probablement beaucoup plus que vous.

Détournez les conversations de groupes sur les bébés

Si votre copine vous a confié son désir d'avoir des enfants, vous pouvez supposer qu'elle n'a peut-être pas très envie que vous partagiez cela avec les autres, sans sa permission. De même, si des conversations de groupe sur les nouvelles des bébés des uns des autres surviennent, aidez votre amie en changeant subtilement le sujet de la conversation. C'est dingue cette météo hein?!!

Changez lui les idées

Si votre amie essaie de tomber enceinte depuis un certain temps, vous remarquerez qu'il y a de plus en plus de pression sur ses épaules. Les dernières semaines du cycle en particulier, juste avant les règles (ou la grossesse), peuvent être éprouvantes pour les nerfs. Essayez de la distraire avec un déjeuner, un cinéma, un resto ou un après-midi de shopping.

Comment annoncer à une personne rencontrant des problèmes de fertilité que je suis enceinte?

Si vous essayez de concevoir vous-même ou venez d'apprendre que vous êtes enceinte, partagez-le dans un environnement discret et sûr, où la personne pourra être elle-même (on évite donc d'annoncer la nouvelle dans un repas de famille par exemple, ou au resto avec les copines, si la personne est présente). Une annonce de grossesse peut être très éprouvante pour quelqu'un qui n'arrive pas à avoir d'enfant et est engagé dans un parcours PMA depuis des mois/des années. Ne vous attendez pas à ce que la personne se réjouisse pour vous, mais ne le prenez pas personnellement. Certes, ça peut être être dur à vivre pour vous, encore plus si vous avez mis du temps à concevoir vous-même, mais essayez de prendre du recul et d'accepter que cette personne ait besoin de temps, voire de distance. Vous pouvez malgré tout lui envoyer un petit mot, sans vous répandre sur vous mais en disant simplement que vous pensez fort à elle et que vous comprenez qu'elle ait besoin de temps, et que vous restez là pour elle, si elle en a envie/besoin. Ensuite, laissez-la revenir vers vous. Qui sait, peut-être pour vous annoncer une jolie nouvelle?
Suivez Minimi sur Facebook et Instagram Lire aussi: « Pas simple de raconter ce qu'on vit à sa meilleure amie »: Adva, consultante en fertilité et PMA 12 réflexions que les femmes ayant des problèmes de fertilité ne veulent pas entendre Témoignage | « Quand on est africaine, c'est très difficile d'avoir recours au don d'ovocytes en France » Endométriose: symptômes, traitement et impact sur votre fertilité



Dernière mise à jour: juillet 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram