Quelles sont les blessures du genou les plus courantes ?

Dans cet article
Quelles sont les blessures du genou les plus courantes ?

dossier

Les douleurs au genou sont courantes. L’articulation est très sollicitée et donc très exposée aux blessures. Les activités sportives constituent un risque majeur mais on peut tout aussi bien être victime d’une blessure au genou dans le cadre d’activités quotidiennes. En cas de blessure grave, le genou gonfle en l’espace de quelques heures. Il vaut alors mieux consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis.

Voir aussi l'article : Genou du coureur : causes, symptômes, traitement

Anatomie du genou

Getty_knie_sport_blessure_2022.jpg

© Getty Images

L'articulation du genou est formée de trois os et peut se plier, s'étirer et pivoter. Ces os sont le fémur, le tibia et la rotule. Là où les os se rencontrent, ils sont recouverts de cartilage. Le cartilage est un tissu résilient, mais sensible aux dommages.

Entre le fémur et le tibia se trouvent deux autres croissants de cartilage, les ménisques externe et interne. Ils agissent comme des amortisseurs et améliorent le contact entre le fémur et le tibia. Les os sont maintenus en place par la capsule articulaire. Cette capsule est renforcée par des ligaments à plusieurs endroits. À l'intérieur du genou, il y a deux ligaments très importants. Il s'agit du ligament croisé postérieur et du ligament croisé antérieur. Les ligaments croisés garantissent que, quelle que soit la position du genou, la jambe inférieure et la jambe supérieure restent dans la bonne position l'une par rapport à l'autre.

Les ligaments et le ménisque veillent à ce que les mouvements du genou restent dans certaines limites. Ils le font avec les muscles environnants. Cette coopération vous évite de vous enfoncer constamment dans les genoux lorsque vous faites du sport. Une bonne fonction musculaire est donc indispensable.

Voir aussi l'article : Genou gonflé : les causes possibles

Quelles sont les blessures au genou les plus fréquentes ?

Genou du sauteur


La tendinopathie rotulienne, parfois appelée tendinite rotulienne, est provoquée par une surcharge du tendon rotulien. Elle touche essentiellement les adeptes de sports qui nécessitent des mouvements brefs et rapides ou de nombreux sauts, comme le handball, le basketball ou le volleyball. On peut fortement diminuer le risque de problèmes patellaires en renforçant le quadriceps et en assimilant une bonne technique de saut.

Elongation ou déchirure des ligaments croisés


Ce type de blessure survient surtout quand on doit effectuer des rotations brusques, comme en tennis, football ou volleyball. Les ligaments soutiennent l’articulation. En cas de mouvement brusque, le bas de la jambe peut se tordre. En général, l’insertion supérieure d’un ou des deux ligaments croisés est abîmée. Cette blessure est douloureuse et provoque un gonflement de l’articulation. Il est difficile de continuer à marcher.

Atteinte du ménisque


Une rotation brusque est également à l’origine d’une blessure au ménisque. Celui-ci intervient dans la stabilité du genou et sert d’amortisseur. Il protège les cartilages. Un mouvement latéral violent peut le déchirer. La blessure ne fait pas toujours mal mais peut entraîner un léger œdème du genou.

Luxation de la rotule


Elle se produit généralement durant des activités effectuées genoux fléchis. Par exemple, si vous changez subitement de direction pendant une promenade pédestre, vous risquez de surcharger la rotule et de la luxer. La rotule se déplace vers l’extérieur du genou mais se remet normalement en place d’elle-même. Les personnes qui ont des ligaments trop laxes peuvent souffrir régulièrement de ce problème.

Genou du coureur


Le syndrome du tractus ilio-tibial (STIT) ou syndrome de l’essuie-glace dans le langage courant, est une blessure de surcharge fréquente chez les coureurs, les cyclistes et les randonneurs. L’extérieur du genou est douloureux. Dans un premier stade, la douleur n’apparaît qu’au bout d’une certaine distance et disparaît quand on prend du repos. La douleur survient plus rapidement et dure plus longtemps quand la blessure s’aggrave. Il faut alors adapter son entraînement, voire l’interrompre provisoirement.

Syndrome fémoro-patellaire


Il s’agit d’un terme générique englobant les douleurs aux alentours de la rotule. Les plaintes surviennent lors d’activités comme la course à pied, le cyclisme ou quand on est souvent accroupi mais aussi en position assise, genoux pliés. La douleur peut être aiguë ou progressive. Le problème touche essentiellement les personnes de 20 à 35 ans. La douleur se dissipe au repos et quand on étire les jambes. On peut prévenir ce syndrome en augmentant très progressivement la charge d’entraînement, sans trop solliciter le genou.

Voir aussi l'article : Mal au genou : s'agit-il du syndrome fémoro-patellaire ?

Que faire ?

Vous pouvez prévenir une blessure du genou ou diminuer fortement les risques en adoptant quelques mesures de précaution.

  • Portez des chaussures de qualité qui soutiennent suffisamment le pied et amortissent les chocs.
  • Augmentez progressivement la charge d’entraînement. Ne prolongez pas la durée d’une séance de plus de 10% par session.
  • Ne vous entraînez pas si vous êtes fatigué. Votre coordination et votre force diminuent, ce qui augmente le risque de blessure.
  • Échauffez-vous et effectuez un retour au calme avant et après chaque entraînement, respectivement pour bien préparer vos muscles à l’effort et pour les aider à récupérer ensuite.
  • Renforcez les muscles entourant les genoux par des exercices spécifiques, pour qu’ils puissent mieux absorber les chocs et supporter les mouvements brusques.

Voir aussi l'article : Course et pied trop incliné : avant tout, il faut renforcer les muscles

Sources :
www.gezondheidenwetenschap.be
www.sportzorg.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: octobre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram