ad

Stimuler les tétons pour déclencher les contractions

Dernière mise à jour: avril 2013 | 11615 visites
pasgeb-zw--170_400_08.jpg

news Une enquête réalisée aux Etats-Unis fait le point sur les méthodes « non médicales » utilisées par les femmes enceintes pour accoucher plus vite.

Attaché à l’Ohio State University, le Dr Jonathan Schaffir a interrogé plusieurs centaines de mamans, afin de déterminer la proportion d’entre elles qui avaient eu recours à des méthodes « non conventionnelles » pour accélérer l’accouchement, et les moyens utilisés. Il s’avère, comme le détaille un article publié par la revue médicale Birth, que la moitié des femmes enceintes ont tenté « quelque chose ».

Quoi ? D’abord, l’exercice physique, et en particulier la marche. Rien de spectaculaire. La suite est plus… singulière, puisqu’on retrouve, par ordre décroissant, les relations sexuelles, la nourriture épicée et la stimulation des tétons (avec l’idée de favoriser la production d’ocytocine, l’hormone qui provoque la contraction des muscles lisses de l’utérus). Les laxatifs, l’acupuncture et la masturbation sont également cités.

L’âge moyen des femmes qui ont essayé ces méthodes, parfois en les combinant, s’établit à 27 ans ; alors qu’elles étaient entre la 39ème et 40ème semaine de grossesse. L’étude n’évalue pas les taux de succès…


publié le : 05/09/2011 , mis à jour le 15/04/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci