Les rides prédisent le risque de fracture

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 6465 visites
ve-ouder--170_400_05.jpg

news Des chercheurs américains ont établi un lien entre l’importance des rides du visage et la santé osseuse chez la femme ménopausée.

Présentés lors d’un congrès américain d’endocrinologie, les résultats de cette étude, conduite à l’école de médecine de l’université de Yale, reposent sur l’examen d’un groupe d’une centaine de dames ménopausées, suivies durant plusieurs années.

Les chercheurs ont observé les rides en onze endroits du visage et déterminé la rigidité de la peau du front et des joues, avant de comparer ces données avec l’évaluation de la densité osseuse. « Plus les rides sont nombreuses et profondes, plus la densité osseuse est faible », indique le Pr Lubna Pal, coordinateur de ces travaux. « Cette relation est indépendante de l’âge ou d’autres facteurs connus pour influer sur la masse osseuse », poursuit-il. « La peau et les os partagent les mêmes blocs de construction – des protéines – et le vieillissement s’accompagne de changements simultanés de la peau et des os, tant en quantité qu’en qualité ».

Il en déduit donc – même si l’approche ne peut évidemment pas se réduire à cela – que la peau constitue une indication simple, rapide et importante pour déterminer le risque de fracture chez la femme ménopausée.


publié le : 26/07/2011 , mis à jour le 18/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci