Concentrés ? Que vous croyez… !

Dernière mise à jour: janvier 2013
123-p-vr-computer-170-1.jpg.jpg

news Internet, télévision, radio… : l’exposition simultanée à plusieurs médias devient de plus en plus fréquente. Le problème, c’est que notre concentration se disperse, mais que nous sommes convaincus du contraire !

Dans un monde de plus en plus « hyper-connecté », comment répartir équitablement son attention entre divers médias, basculer de l’un à l’autre en pleine conscience, apprendre à gérer sa capacité de concentration ? La question a titillé la curiosité d’une équipe de chercheurs américains, qui a conduit une très intéressante expérience sur le sujet.

De quoi nous souvenons-nous ?

Les spécialistes ont exposé une cinquantaine de volontaires d’âges divers à un téléviseur et à un ordinateur, simultanément. Durant une demi-heure, les participants étaient libres de regarder la télé ou de jeter un coup d’œil sur l’écran du PC. Les mouvements de leurs yeux étaient suivis par des caméras, qui ont donc capté les centres d’attention en temps réel.

Résultat (dont rend compte la revue « Cyberpsychology, Behavior and Social Networking ») : les sujets ont basculé 120 fois d’un média à l’autre. La durée moyenne de ces « coups d’œil » s’est établie à 1,77 seconde pour la télévision et 5,3 secondes pour l’ordinateur (la brièveté de ces séquences étant d’ailleurs plus marquée chez les jeunes).

Mais le plus étonnant n’est pas vraiment là. Il s’avère en effet, sur base d’un questionnaire rempli après l’expérience, que les participants estimaient avoir basculé à… quinze reprises entre les deux médias, soit huit fois moins que ce qu’il en était réellement. « Les coups d’œil rapides qui mobilisent la moitié de notre temps sont pour une grande partie inconscients », analyse Sciences et Avenir.

Inconscients, ou en tout cas ne « s’impriment » pas dans notre mémoire, faute de concentration suffisante. A l’ère d’une sur-information galopante, la question consiste à savoir ce que nous retenons vraiment de ces expositions médiatiques de plus en plus nombreuses, mais aussi de plus en plus furtives.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.