Les taches de rousseur sont inoffensives

Dernière mise à jour: mars 2011 | 15940 visites
sproetjes-170_400_03.jpg

news Les taches de rousseur sont de petites taches de couleur brun clair qui apparaissent sur la peau surtout dans le décolleté, le haut du dos, les bras et le visage à des endroits cutanés où la mélanine est davantage présente qu’à d’autres places. Leur taille est environ de 2 à 4 mm. Elles deviennent parfois plus grandes jusqu’à atteindre 1 cm. Elles apparaissent souvent groupées et sont symétriques : on en dénombre ainsi aussi bien à droite qu’à gauche du visage.

Les taches de rousseur sont l’apanage des roux et des personnes qui ont une peau claire voire laiteuse et donc un phototype I très sensible au soleil. Sous l’influence des UV, elles apparaissent encore davantage et revêtissent une couleur plus sombre. Le soleil est donc à éviter. De nouvelles taches de rousseur peuvent apparaître à tout âge…même chez les seniors. Les taches de rousseur considérées par certains comme charmantes sont totalement inoffensives, sans danger ou risques de cancer cutané. Il ne s’agit pas de taches de naissance, elles ne peuvent pas se développer et donner lieu à des mélanomes ou autres pigmentations cancéreuses.

Si les taches de rousseur vous sont insupportables et inesthétiques, il vous suffira dans un premier stade d’éviter l’astre doré ou d’utiliser tous les jours un écran total sur les zones concernées afin d’éviter une hyperpigmentation et surtout un assombrissement desdites taches.

Des produits cosmétiques permettent comme un fond de teint de les camoufler judicieusement mais c’est une opération à répéter tous les jours. Un laser pigmentaire peut réduire leur intensité et même les faire disparaître. Un ou deux traitement(s) devrait suffire. L’avantage d’une thérapie au laser est que le risque de développer des cicatrices est très réduit. Enfin, il existe également des crèmes dépigmentaires qui blanchissent la peau, des peelings chimiques ou encore des méthodes de coagulation. Demandez conseil à votre dermatologue.


publié le : 04/03/2011 , mis à jour le 22/03/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci