Obésité et asthme d’effort : un problème fréquent

Dernière mise à jour: janvier 2011

news Les recherches ont porté sur quelque 700 patients affichant un excès pondéral. Publiés dans la revue spécialisée The Physician and Sportmedicine, les résultats indiquent que… 71% d’entre eux déclarent souffrir d’un asthme d’effort. Une hausse d’un point de l’indice de masse corporelle correspond à une augmentation du risque de l’ordre de 9%. Pour les participants à cette étude souffrant d’asthme léger, modéré ou sévère, de manière occasionnelle ou chronique, ces données ont été croisées avec les indices de masse corporelle (IMC). A l’exclusion d’autres sources allergiques (animaux, poussières, pollens…), il est donc apparu que le surpoids constituait un facteur de risque majeur d’apparition d’une crise. Ceci étant, on peut retourner le problème dans l’autres sens, et se demander si l’asthme lui-même n’est pas un facteur favorisant l’obésité, dans la mesure où il induit une tendance à la sédentarité, et dès lors à la prise de poids. Une relation complexe, donc.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram