ad

La tomate contre l’obésité

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 4050 visites
tomaten-170_01.jpg

news Le lycopène, le pigment qui donne à la tomate sa couleur rouge, pourrait jouer un rôle précieux dans la prévention de l’obésité, et des troubles qui y sont liés. C’est ce qu’affirme une équipe de chercheurs de l’Institut national français de la recherche agronomique.

Le lycopène n’est pas présent que dans la tomate, mais également dans bien d’autres fruits, comme la pastèque, le pamplemousse ou la papaye. Ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires sont connues de longue date. Plus récemment, des études ont montré qu’un régime alimentaire riche en lycopène était associé à un tour de taille et à une masse corporelle graisseuse plus faible. La question consistait à déterminer si le lycopène intervient dans le fonctionnement des cellules graisseuses. Les chercheurs français ont procédé sur des souris. Ils les ont nourries avec une alimentation riche en graisse, avant de prélever des échantillons de tissus adipeux. Ceux-ci ont ensuite été « traités » au lycopène, dans des concentrations équivalentes à celles que l’on retrouve chez les humains qui en consomment en quantités importantes. Et il s’est avéré que le lycopène exerçait effectivement une action bénéfique sur les cellules spécialisées dans le stockage des graisses.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub