12 questions sur la grippe

Dernière mise à jour: septembre 2012

dossier Après tout le battage médiatique fait en 2009 concernant la grippe mexicaine ou grippe A (H1N1), on attend cette année une offensive de grippe hivernale tout à fait classique. Les vaccinations antigrippales sont derrière le dos (novembre). Il suffit d’une petite injection contre 3 virus de la grippe, dont la fameuse grippe mexicaine de l’an dernier, pour être paré à affronter l’hiver 2010-2011.

1. Pourquoi se faire vacciner contre la grippe ?

La vaccination est la seule manière de se protéger contre la grippe et ses conséquences. La grippe est, pour rappel, une maladie virale extrêmement contagieuse qui fait chaque année son apparition sous nos latitudes. Chaque hiver, environ 1 personne sur 10 est touchée et des centaines de patients meurent des suites de la grippe.

Si vous êtes vaccinés, vous courez nettement moins de risque de contracter la grippe et si d’aventure tel devait être le cas, vous seriez nettement moins affecté et présenteriez moins de risques de complications comme par exemple une infection des voies respiratoires.

2. Qui a ou aurait dû se faire vacciner cet automne ?

La vaccination antigrippale est vivement recommandée chez les personnes qui présentent un risque élevé d’être rapidement contaminées, d’être particulièrement et gravement affectées par la grippe et aux personnes qui pourraient transmettre le virus à des personnes fragilisées. C’est le cas des personnes suivantes :
• les femmes enceintes qui seront au second ou troisième trimestre de leur grossesse lors de la saison grippale,
• les jeunes enfants,
• les personnes atteintes de maladies cardiaques, de maladies respiratoires et/ou pulmonaires , d’asthme sévère et de BPCO, d’une maladie rénale ou hépatique, de diabète, de maladies musculaires chroniques,
• les personnes qui sont immunodéprimées, avec un système immunitaire déficient suite à d’autres pathologies ou traitements médicamenteux,
• toute personne âgée de plus de 65 ans,
• toute personne qui réside dans une maison de repos, dans un institut médical ou qui séjourne en milieu hospitalier,
• toutes les personnes qui habitent sous le même toit que des personnes à risque (susmentionnées) ou qui s’occupent d’enfants de moins de 6 mois,
• pour toutes les personnes qui travaillent dans les secteurs des soins de santé.
Enfin, dès l’âge de 50 ans chez les personnes obèses, atteintes de diabète, qui fument ou qui sont atteintes d’alcoolisme car elles pourraient développer de sérieuses complications.

3. Quand faut-il se faire vacciner ?

La vaccination antigrippale doit se faire quand le virus de la grippe n’est pas encore en circulation parmi la population donc normalement entre mi-septembre et mi-novembre. Après, la vaccination sera jugée obsolète car les premiers cas de grippe devraient avoir fait leur apparition. Le vaccin vous protègera seulement 2 semaines après l’injection et est valable pour 1 année. Il faudra donc le renouveler chaque automne.

4. Comment puis-je me faire vacciner ?

• Demandez une ordonnance à votre médecin généraliste
• Achetez le vaccin chez le pharmacien
• Rendez-vous le plus rapidement possible avec le vaccin chez votre médecin généraliste. Conservez-le entretemps au frigo s’il ne vous est pas possible d’aller le chercher chez le pharmacien juste avant de vous rendre chez le médecin. La plupart des médecins aiment vacciner sur rendez-vous. Voyez au cas par cas.
• Le vaccin est remboursé partiellement pour les groupes à risque. De nombreuses mutuelles donnent encore des remboursements supplémentaires. Pour les personnes en maison de repos, il est gratuit.

5. Dois-je me faire vacciner si j’ai déjà été vacciné l’an dernier ?

L’injection du vaccin contre la grippe est à base de virus qui sont en perpétuelle mutation. Chaque année, les souches de référence varient au gré des mutations virales et donc une nouvelle injection s’impose. C’est la raison pour laquelle le vaccin antigrippal a chaque année une autre composition. On se base toujours sur les virus qui devraient entrer en action au cours de l’hiver à venir.
Cette année, le vaccin contient des anticorps contre la grippe H1n1 qui à causé la grippe mexicaine en 2009. La protection offerte par le vaccin est limitée dans le temps : de 6 à 12 mois maximum !

6. Dois-je ou devais-je me laisser vacciner si j’ai eu la grippe l’an dernier ?

Oui, car les virus de la grippe sont mutants et cela signifie donc qu’ils changent chaque hiver. Lorsque vous avez été infecté par un virus de la grippe, vous aurez développé une immunité contre ce type de virus mais pas contre les autres… d’où la nécessité de refaire une vaccination tous les ans.

7. Dois-je ou devais-je me faire vacciner si je n’ai jamais eu la grippe ?

Certaines personnes ne sont que rarement touchées par la grippe. La vaccination est recommandée si vous faites partie des groupes à risque. Le fait de ne pas avoir souffert de la grippe ces dernières années ne signifie pas que vous êtes immunisé ni que vous pourriez être infecté cette année et par exemple coup sur coup les 3 ou 4 prochaines années.

8. La vaccination est-elle préconisée chez les femmes enceintes ?

Oui, car il n’y a pas d’effets secondaires pour le fœtus. De plus, la vaccination est même fortement recommandée chez les femmes enceintes qui en seront au 2e et 3e trimestre de leur grossesse en plein pic grippal hivernal. Tout d’abord, afin de protéger la santé de la mère car l’immunité diminue généralement en cours de grossesse et ensuite aussi pour diminuer les risques de complications liées à la grippe qui pourraient s’avérer graves tant pour la mère que pour l’enfant. Une forte grippe pourrait avoir un effet négatif sur le développement et la santé du fœtus.

9. Vaccination et allaitement ?

Si vous faites partie des groupes à risques, la vaccination antigrippale ne comprend aucun effet secondaire sur l’allaitement et ce, tant pour la mère que pour le nourrisson.

10. Le vaccin contre la grippe a-t-il des effets secondaires ?

Vous pouvez ressentir les premiers jours qui suivent l’injection une petite douleur diffuse dans le bras, à l’endroit de la piqûre même une certaine rougeur voire un gonflement sur le haut du bras. Cela ne dure généralement que 2 ou 3 jours. On a dénombré des symptômes comme des maux de tête, de la fièvre ou encore des contractures musculaires mais c’est assez rare.

Il peut aussi y avoir de rares réactions allergiques notamment chez les personnes allergiques aux protéines de poulet. Si vous avez déjà eu des réactions allergiques par le passé, parlez-en toujours avec votre pharmacien et/ou médecin avant de faire une nouvelle vaccination.

11. Peut-on attraper la grippe lors de la vaccination ?

Un vaccin antigrippal ne contient pas de particules vivantes du virus et ne peut donc pas occasionner de grippe. Par contre, votre organisme peut fabriquer des anticorps qui peuvent conduire à de légers malaises et inconforts. Si moins de 2 semaines après un vaccin antigrippal, vous avez eu la grippe, c’est que vous aurez été contaminé quelques heures voire jours après l’injection et qu’il s’agit d’un autre type de virus par exemple un rhume.

12. Peut-on avoir la grippe si l’on a été vacciné ?

Oui, par exemple si vous vous êtes fait vacciner trop tard. En effet, entre l’injection et l’efficacité du vaccin, il faut compter 15 jours afin que l’organisme produise des anticorps pour vous protéger contre la grippe. Donc, si dans ce laps de temps vous avez été en contact avec la grippe, il est fort possible d’être grippé.

Toutefois, avec une vaccination antigrippale, les symptômes seront toujours moins sévères, de moins longue durée. De même, si vous êtes en contact avec un virus de la grippe qui ne se retrouvait pas dans ceux repris dans le vaccin, vous pourrez être atteint et souffrir de la grippe. Il en sera de même si votre système immunitaire est affaibli par la prise de médicaments ou d’autres pathologies. Enfin, notez que la vaccination antigrippale protège du virus de la grippe et, non contre tous les virus qui peuvent donner une symptomatologie identique comme par exemple un refroidissement.

Quelques mesures d’hygiène permettent de limiter la contamination :

• Lavez-vous très fréquemment les mains avec de l’eau et du savon. Les petits mouchoirs imbibés d’alcool et les flacons pompes à base d’antibactériens sont très efficaces aussi.
• Utilisez lors d’un refroidissement toujours des mouchoirs en papier que vous jetterez immédiatement dans une poubelle couverte. Lorsque vous éternuez ou toussez, mettez toujours la main devant le nez ou la bouche.
• Nettoyez régulièrement les poignées de porte, les ustensiles de cuisine, les claviers d’ordinateur, les écrans de gsm.
• Si vous êtes malade, évitez les lieux surchauffés et bondés de monde. Consultez un médecin dès que vous pensez avoir la grippe.

En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram