Combustion des graisses : utile, un supplément de L-carnitine ?

Dernière mise à jour: juillet 2022
Dans cet article
Combustion des graisses : utile, un supplément de L-carnitine ?

dossier

La L-carnitine est un acide aminé naturellement présent dans le corps. Elle est supposée avoir un effet positif sur la perte de poids et l’amélioration des fonctions cérébrale, ce qui en fait un complément alimentaire populaire. Mais que dit la science ?


Voir aussi l'article : Qu’apportent vraiment vitamines et compléments alimentaires à votre peau et à vos cheveux ?

Quel est l’effet de la L-carnitine?

123M_carnitine_supplement_gewicht_2022.jpg
La L-carnitine joue un rôle crucial dans la production d’énergie. Elle transporte les acides gras dans les mitochondries de nos cellules. Les mitochondries sont les moteurs des cellules : elles brûlent ces lipides pour produire une énergie utilisable. Les muscles contiennent environ 98% des stocks de L-carnitine. On en trouve de très faibles quantités dans le foie et le sang.

A côté de la L-carnitine produite par le corps, on en ingère de petites quantités en consommant des produits d’origine animale comme la viande et le poisson. Les meilleures sources sont :

  • Viande de bœuf : 81 mg par 85 grammes
  • Viande de porc : 24 mg par 85 grammes
  • Poisson : 5 mg par 85 grammes
  • Poulet : 3 mg par 85 grammes
  • Lait : 8 mg par 227 ml

Une précision importante : le corps assimile plus vite la L-carnitine présente dans les aliments que celle des suppléments. Ceux-ci ne sont donc nécessaires que dans des cas spécifiques, quand on est malade, par exemple. Végétariens et végétaliens ont intérêt à prendre un complément, leur alimentation ne leur procurant pas suffisamment d’acides aminés.

Voir aussi l'article : Régime végétarien : comment se nourrir sainement ?

Bienfaits possibles

La L-carnitine doit l’essentiel de sa popularité à son rôle dans la combustion des lipides mais les études scientifiques menées à ce propos aboutissent à des résultats mitigés. Il est peu probable qu’elle permette de perdre beaucoup de poids. Les résultats des études menées sur l’influence de la L-carnitine sur la santé, la fonction cérébrale et la prévention des maladies sont modérément positifs. 

  • La L-carnitine peut améliorer le fonctionnement cérébral. Certaines études menées sur les animaux suggèrent que l’acétyl-L-carnitine (ALCAR) contribue à prévenir le déclin mental et à améliorer les facultés d’apprentissage. Elle ralentirait le déclin cérébral des êtres humains souffrant d’Alzheimer.
  • La santé du cœur : certaines études démontrent que la L-carnitine fait baisser la tension et diminue le processus inflammatoire lié aux affections cardiaques.
  • Les résultats des études quant aux effets de la L-carnitine sur les prestations sportives ne sont pas univoques. Certaines études mettent à jour des avantages modérés en cas d’usage prolongé ou de dosage élevé. Il s’agit avant tout d’une meilleure récupération, d’une meilleure oxygénation des muscles, d’un accroissement de l’endurance, d’une diminution des courbatures et d’une production plus élevée de globules rouges.
  • La L-carnitine peut atténuer les symptômes du diabète de type 2 et les facteurs de risque inhérents. Une seule étude menée sur des personnes souffrant de diabète de type 2 prenant des médicaments a montré que les compléments de L-carnitine diminuaient considérablement le taux de sucre par rapport au groupe placebo.

Voir aussi l'article : Quels sports contre la graisse abdominale ?

La L-carnitine peut-elle être nocive ?

Une dose quotidienne ne dépassant pas les 2 grammes est sûre pour la plupart des personnes. On signale parfois des effets secondaires légers comme des nausées et des problèmes gastriques.

A la longue, les suppléments de L-carnitine peuvent augmenter le taux de triméthylamine-N-oxide (TMAO) dans le sang. Un taux élevé de TMAO peut augmenter le risque d’athérosclérose, une affection qui bouche les artères. La L-carnitine peut interagir avec certains médicaments, comme les antibiotiques. Il est donc préférable de discuter avec son médecin de la prise d’un complément alimentaire.

Voir aussi l'article : Maladies cardiovasculaires : que faire contre la graisse du ventre ?

Sources :
www.healthline.com
www.nature.com
www.webmd.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram