La douleur chronique : un petit implant sans fil comme alternative aux antidouleurs

Dernière mise à jour: mai 2022
123-zenuwcel-neurol-tumoren-11-17.jpg

news

Des chercheurs ont mis au point un minuscule implant sans fil pour combattre la douleur chronique. On peut également l’employer dans le cadre de la maladie de Parkinson, de l’épilepsie, de pertes d’audition et de la paralysie. Les tests effectués sur les animaux de laboratoire sont en tout cas prometteurs.

Le MagnetoElectric Bio ImplanT, ME-BIT en abrégé, est un rien plus grand qu’un grain de riz et peut donc être placé avec un stent dans les vaisseaux sanguins voisins du nerf qui doit être stimulé. « La petite taille de l’appareil nous permet d’utiliser les vaisseaux sanguins pour toucher des endroits difficiles à atteindre en chirurgie traditionnelle », déclare le professeur Jacob Robinson, l’auteur en chef de l’étude. L’implant fonctionne sans batterie et sans fil. Il est programmé et alimenté par un émetteur électro-magnétique porté en-dehors du corps.

Voir aussi l'article : Douleurs neuropathiques : causes, symptômes, traitements

Efficace dans de nombreuses affections

« De plus en plus d’études démontrent que la neuromodulation, une technologie qui agit directement sur les nerfs, est efficace dans un grand nombre d’affections : dépression, migraine, maladie de Parkinson, épilepsie, démence, etc. L’utilisation de ces techniques se heurte toutefois à un obstacle: le risque d’infection lié à l’intervention chirurgicale nécessaire pour implanter le dispositif », explique le co-auteur de l’étude, Sunil Sheth, MD, professeur de neurologie et directeur du programme de neurologie vasculaire de la McGovern Medical School de l’UTHealth Houston. « Beaucoup de patients pourraient profiter de la neuromodulation si nous parvenions à abaisser la latte et à diminuer drastiquement les risques en utilisant une méthode endovasculaire sans fil. » 

Les chercheurs comptent réaliser d’autres tests sur des animaux et entreprennent des études à long terme afin de vérifier la sécurité des implants et d’être sûrs qu’ils peuvent rester longtemps dans le corps sans susciter de problèmes. Il faudra encore quelques années avant qu’on puisse équiper les êtres humains des premiers implants. 

Voir aussi l'article : Neurostimulation électrique transcutanée (TENS) : des impulsions électriques pour soulager la douleur

Sources :
www.nature.com
www.uth.edu
www.eoswetenschap.eu

auteur : Sofie Van Rossom - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market ! En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram