Chirurgie oculaire, lunettes, lentilles de contact : que choisir ?

Dernière mise à jour: juin 2022
Dans cet article
Chirurgie oculaire, lunettes, lentilles de contact : que choisir ?

dossier

On estime que près de 3% des myopes, des hypermétropes et des astigmates ont recours à la chirurgie oculaire corrective aujourd'hui, dans l'idée de ne plus avoir à porter de lunettes ou de lentilles de contact.

La chirurgie oculaire réfractive au laser est pratiquée depuis plus de 30 ans. Il en existe différents types (LASIK, SMILE, LASEK, PRK). Le premier traitement PRK a déjà été effectué en 1987. SMILE est la technique la plus récente. Ce traitement a été appliqué pour la première fois en 2008. Grâce à des années d'expérience, la chirurgie oculaire au laser est devenue une technique très sûre et fréquemment utilisée pour libérer les patients des lunettes ou des lentilles de contact. Les avantages de la chirurgie oculaire au laser sont nombreux : moins de risque d'infections et de sécheresse oculaire causée par les lentilles de contact, moins de frais d'ajustement des lunettes ou d'achat de lentilles de contact, la commodité de pouvoir faire du sport sans lunettes ni lentilles de contact, une vision nette dès le lever... Les résultats des traitements réfractifs au laser sont très bons et, dans la grande majorité des cas, aucun autre traitement n'est nécessaire. Dans le cas de la myopie, le pourcentage de traitement supplémentaire est d'environ 5%. En cas d'hypermétropie (presbytie), ce pourcentage est d'environ 8%.

Quelles sont les complications possibles ?

Comme pour tout traitement chirurgical, des complications sont possibles, mais elles sont rares et la plupart peuvent être bien traitées. Comme mesure de sécurité supplémentaire, les lasers oculaires d'aujourd'hui contiennent également un système très sophistiqué qui enregistre l'œil avant le traitement afin que le laser puisse le reconnaître. Si le patient ne fixe pas bien pendant le traitement, celui-ci est temporairement interrompu.

  • Le problème le plus courant après un traitement au laser est la sécheresse oculaire. Cependant, dans la plupart des cas, cela se produit temporairement, pendant les 3 à 6 premiers mois. Il est alors recommandé d’utiliser des larmes artificielles. Avec SMILE et PRK/LASEK, cela se produit moins souvent qu'avec le LASIK.
  • Des éblouissements ou des halos peuvent également se produire, de même qu'une diminution de la vision nocturne. Néanmoins, grâce à l'évolution et à l'amélioration constantes des techniques laser, le risque que cela se produise a été considérablement réduit.
  • Dans le cas du LASIK, un volet est créé à la surface de la cornée. Des complications liées au rabat peuvent survenir si l'on se frotte les yeux immédiatement après le traitement. Pour éviter cela, des lunettes de protection sont fournies après le traitement au laser et doivent être portées pendant les premiers jours, surtout durant la nuit.
  • Une sur ou sous-correction peut également se produire. Dans ce cas, un nouveau traitement offre généralement une solution.
  • L'ectasie cornéenne est une complication qui est très rare avec les examens préliminaires approfondis d'aujourd'hui. La cornée devient trop faible après le traitement au laser. Si les examens préliminaires approfondis montrent qu'il y a un risque, c’est une contre-indication au traitement. 

Combien coûte une chirurgie oculaire au laser ?

Les tarifs diffèrent en fonction de la technique utilisée. Les prix de la chirurgie oculaire au laser varient entre environ 1250 et 1950 euros par œil. Cela comprend le traitement proprement dit, les contrôles de suivi et tout traitement supplémentaire au cours des 1 à 2 premières années. La plupart des mutuelles remboursent environ 100 euros par œil. 
Comparativement, le prix de revient d'une paire de lunettes, monture comprise, peut facilement s'élever à quelques centaines d'euros. Il est également important pour les porteurs de lunettes d'avoir une paire de lunettes de rechange. En cas d'irritation ou d'inflammation des yeux, le port de lentilles de contact est temporairement déconseillé. Les lentilles mensuelles coûtent environ 25 euros pour 3 mois. Les lentilles journalières sont plus chères. Le prix de revient s'élève à 40 à 70 euros par mois. Le remboursement de la plupart des mutuelles de santé s'élève à 40 à 50 euros par année civile pour les lunettes ou les lentilles de contact. À long terme, les coûts des lunettes et/ou des lentilles de contact peuvent donc être élevés. 
Pour les jeunes patients, qui doivent encore investir longtemps dans des lunettes et/ou des lentilles de contact, et pour les porteurs de lunettes et de lentilles plus coûteuses, le traitement au laser sera donc financièrement plus avantageux à long terme.

Où s’effectue cette chirurgie ?

Les traitements au laser réfractif sont généralement effectués dans des centres indépendants, pas à l’hôpital. Ces centres doivent répondre aux exigences strictes imposées par le groupe de travail pour la chirurgie extra-murale. Ce groupe de travail comprend des membres de la BBO-UPBMO (Fédération professionnelle belge des ophtalmologistes), de la BSCRS (Société belge des chirurgiens de la cataracte et de la réfraction) et du SOOS (Syndicat des ophtalmologistes). Les exigences comprennent des spécifications en matière d'infrastructure, d'hygiène et d'urgence et sont adaptées aux normes médicales actuelles.

Source : www.laservisionclinics.be

Source: Dr. Isabel Pinxten Oogarts - chirurgienne des yeux
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram