Comment réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable ?

Dernière mise à jour: avril 2022

dossier

Chaque patient souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI ou SII) est différent et ses symptômes le sont aussi. Il n'existe pas de traitement unique, mais certaines méthodes ont fait leurs preuves : lutter contre le stress, surveiller son alimentation et prendre des probiotiques.

Les probiotiques : le roi des compléments pour le SCI

Les probiotiques exercent un effet positif sur les troubles intestinaux, comme il a été scientifiquement prouvé. Les probiotiques sont des bactéries ajoutées à la nourriture ou disponibles sous forme de compléments alimentaires. Ils contiennent de grandes quantités de bactéries lactiques bénéfiques, comme les lactobacilles et les bifidobactéries. Ces bactéries survivent à l'acide gastrique et atteignent ainsi l'intestin. Notre microbiome abrite environ 100 milliards de bactéries (bénéfiques et nocives) qui, dans une situation idéale, sont en équilibre. 

Cet équilibre peut être perturbé par une infection, un traitement antibiotique ou une maladie, ce qui entraîne une augmentation des bactéries nuisibles et provoque des symptômes tels que des crampes abdominales, des diarrhées et des nausées. Les probiotiques peuvent aider à rétablir l'équilibre, notamment la souche bactérienne Bifidobacterium longum 35624®. Les bifidobactéries sont naturellement abondantes dans notre flore intestinale, surtout au cours des deux premières années après la naissance.

Tout comme le SCI est différent pour chacun, l'effet des probiotiques est également différent pour chacun. Il se peut que vous ressentiez davantage de symptômes au début de votre traitement, mais c'est positif. Cela signifie que les probiotiques font leur travail. Il faut parfois 3 à 4 semaines pour que votre organisme s'adapte aux probiotiques et que votre flore intestinale retrouve son équilibre. Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin.

Outre les probiotiques, d'autres compléments tels que les fibres de psyllium et l'hydroxyde de magnésium peuvent également soulager les problèmes intestinaux.

Conseils diététiques généraux et spécifiques pour le côlon irritable

123_pds_darm_buik_2022.jpg
Lorsqu'on souffre d'un SCI, il est important de maintenir un régime alimentaire sain avec beaucoup d'eau, des fruits et des légumes. Mangez à intervalles réguliers et mâchez bien pour une digestion optimale. Par ailleurs, certains aliments sont à éviter car ils peuvent provoquer des symptômes chez tout le monde, comme les choux, les légumineuses et les agrumes, le café, les boissons gazeuses, les aliments sucrés et gras.

Parfois, les intolérances sont responsables de vos problèmes intestinaux. Pour les détecter, vous pouvez demander un test à votre médecin généraliste. S'il s'agit seulement d'une sensibilité, il peut suffire de consommer des produits sans lactose, gluten ou lait de vache.

Avec un régime FODMAP, vous pouvez détecter certains déclencheurs qui vous donnent des symptômes. FODMAP est l'abréviation de Fermentable Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols, un large groupe de glucides. Le régime commence par une phase d'élimination d'au moins six semaines au cours de laquelle vous éliminez autant que possible un certain nombre d'aliments. Ensuite, vous les réintroduisez progressivement pour voir quelle quantité de chaque produit vous pouvez consommer sans développer de symptômes.

Il est recommandé de suivre le régime FODMAP sous la direction d'un diététicien, sinon vous risquez de développer des carences.

Apprendre à gérer le stress

Environ la moitié des symptômes du syndrome du côlon irritable peuvent être attribués au stress. En effet, votre cerveau et vos intestins communiquent entre eux : si vous êtes stressé, votre cerveau envoie des signaux à vos intestins, ce qui accroît votre malaise. La lutte contre le stress est donc un élément crucial du traitement. 

Apprendre à gérer le stress peut se faire de différentes manières. Vous bénéficiez peut-être déjà de conseils généraux qui vous permettent de mieux vous connaître et vous incitent à vous défaire de schémas de pensée négatifs et à adopter de nouveaux comportements. En travaillant sur votre développement personnel, vous vous forgez une image plus positive de vous-même, ce qui entraîne automatiquement une diminution du stress. 

Si vous préférez l'aide d'un professionnel, il existe, entre autres, la thérapie cognitivo-comportementale, qui s'est avérée efficace pour les symptômes de stress du SCI. Grâce au travail avec un thérapeute, vous apprenez à modifier les pensées souvent négatives ou irrationnelles que vous avez sur votre état.

Il a également été prouvé que l'hypnothérapie a des effets positifs sur les SCI. L'hypnothérapie est une méthode de relaxation profonde qui vous aide à concentrer votre attention sur vous-même. De cette façon, vous pouvez contrôler la communication entre votre cerveau et vos intestins, ce qui réduira vos symptômes. 

En collaboration avec Alflorex

Sources:
symbiosys.com
mlds.nl
uza.be
darmgezondheid.nl

En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram