Quel soutien-gorge de sport quand vos deux seins sont (un peu) différents ?

Dernière mise à jour: novembre 2021
123-m-vr-lopen-beha-sport-24-11-21.jpg

news Habituellement, on observe une asymétrie entre les deux seins chez les femmes. Les différences sont souvent légères, mais elles sont accentuées lors de la pratique d’un exercice physique. Comment le soutien-gorge de sport (brassière) peut-il compenser cela ?

La fonction du soutien-gorge de sport consiste à maintenir la poitrine aussi stable que possible durant l’effort. De très nombreux modèles sont proposés, mais la plupart d’entre eux reposent sur une configuration standard, et en tout cas ne tiennent pas compte des différences entre les deux seins. Or, le corps humain n’est pas parfaitement symétrique, et on peut observer cela quand on regarde par exemple un visage ou la longueur des épaules ou des bras.

Des contraintes pendant le sport

Il en va ainsi aussi des seins. On estime en effet que huit à neuf femmes sur dix présentent une asymétrie mammaire, discrète dans la plupart des cas, mais néanmoins bien réelle : un sein de plus grand volume (souvent le gauche), un sein qui tombe un peu plus que l’autre, un sein plus « en pointe »… Le Dr Patrick Laure (Journal international de médecine) explique : « Pendant les activités dynamiques, notamment le sport, les seins subissent des contraintes. Leur asymétrie, lorsqu’elle est conséquente, pourrait entraîner une différence dans les mouvements, et donc nécessiter un soutien-gorge différencié en fonction du sein ».

Une équipe britannique (université de Portsmouth) s’est penchée sur le sujet. Des femmes (moyenne : 25 ans, 1,66 m, 63 kg, et bonnet de A à G) ont participé à des tests sur tapis roulant, d’abord poitrine dénudée, ensuite en portant des soutiens-gorge de sport de différents modèles.

Quel est le meilleur modèle ?

Que montrent les résultats de ces essais ?

  • Seins nus, 89% des participantes présentaient une asymétrie mammaire dynamique dans au moins une direction, et un peu plus de 50% dans toutes les directions. Dans la majorité des cas (75%), cette asymétrie se manifestait par un mouvement plus ample du sein gauche. On ne retrouve pas d’association entre cette asymétrie et le volume des seins.
  • Avec soutien-gorge de sport, on observe une réduction (de 75% à 33%) de cette asymétrie dans une certaine direction (dite antéro-postérieure), mais beaucoup moins (de 75% à 67%) dans une autre (inféro-supérieure). Autrement dit, « le soutien-gorge de sport a réduit ces mouvements, mais sans les supprimer », poursuit le Dr Laure.

Le modèle le plus efficace testé ici : coques intégrées (« bonnets coqués »), bretelles ajustables et sous-bande (sous la poitrine). Les chercheurs ajoutent : « Il est recommandé que le soutien-gorge de sport permette d’ajuster la sous-bande et les bretelles afin de faciliter un support personnalisé de la poitrine, et que l’asymétrie soit prise en considération lors du design des soutiens-gorge ». Et lors du choix, les femmes ne doivent pas hésiter, si elles le jugent nécessaire, à essayer plusieurs modèles.

Voir aussi l'article : Vaut-il mieux dormir avec ou sans soutien-gorge ?

Source
Sports Biomechanics

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram