Le rôle du sélénium dans les aliments et les compléments alimentaires

Dernière mise à jour: octobre 2021
123_selenium_voeding_supplement.jpg

news

Nous savons tous qu'un régime alimentaire unilatéral ne va pas de pair avec un mode de vie sain. Mais des recherches récentes le rendent désormais très concret : une étude menée par l'UZ Gent a montré qu'une carence en certains nutriments peut aggraver les symptômes du Covid-19. Il semble que ce soit surtout la quantité de zinc et de sélénium qui soit importante.


Rôle du sélénium dans l'organisme

Le sélénium a un effet immunostimulant car il participe à la production des lymphocytes, les globules blancs responsables de notre système immunitaire. Le sélénium augmente la quantité de lymphocytes T et stimule en particulier l'activité des cellules tueuses naturelles, de sorte que les intrus sont mieux reconnus. 

Le sélénium est également un puissant antioxydant. Les antioxydants contribuent à réduire le stress oxydatif en neutralisant les radicaux libres en excès et en protégeant les cellules des dommages. Le stress oxydatif est associé aux maladies chroniques ainsi qu'au vieillissement prématuré. Le stress oxydatif favorise également la reproduction des virus. Grâce à ses propriétés immunostimulantes et antioxydantes, le sélénium peut influencer positivement l'évolution des virus. Et le Covid est l'un de ces virus persistants...

Une carence en sélénium est-elle possible malgré une alimentation saine ?

Le sélénium se trouve principalement dans le poisson, les noix du Brésil, les produits à base de céréales complètes et les produits laitiers. Comme le sélénium est ajouté à l'alimentation du bétail, on le trouve également dans la viande. Dans les sources végétales, comme les produits céréaliers et les légumes, la quantité de sélénium dépend de la teneur en sélénium du sol. 

En Europe occidentale, cependant, les niveaux de sélénium sont faibles en raison de l'agriculture intensive. Le sélénium n'est pas ajouté aux engrais car il ne s'agit pas d'une substance essentielle pour les cultures elles-mêmes. Notre apport alimentaire ne serait donc que de 40 µg par jour, alors que les quantités recommandées pour les hommes sont de 60 µg par jour et de 53 µg par jour pour les femmes.

En outre, certains groupes de population, comme les personnes âgées, n'absorbent pas suffisamment de sélénium parce que leur système digestif ne fonctionne plus correctement. Ou bien ils ont des difficultés à mâcher, et laissent donc la viande - riche en sélénium - dans leur assiette. C'est ainsi qu'ils accumulent les déficiences.  

En raison d'un apport insuffisant en nutriments dans notre alimentation, et du manque de soleil pendant cette période qui réduit la production de vitamine D, nous pouvons être plus sensibles aux infections. En plus d'une alimentation équilibrée et d'exercice physique suffisant, les compléments alimentaires peuvent renforcer nos défenses ou, en cas d'infection, nous permettre de nous rétablir plus rapidement. 

Un soutien optimal grâce aux synergistes

Il est particulièrement important qu'un complément alimentaire renforce le système immunitaire et protège contre le stress oxydatif. Le sélénium n'est pas le seul micronutriment ayant des propriétés de renforcement du système immunitaire. Ce minéral agit en synergie avec les vitamines A, C et D, qui participent toutes au fonctionnement normal du système immunitaire. On trouve également des propriétés antioxydantes dans les vitamines C et E. La vitamine C aiderait également à lutter contre la fatigue.

En collaboration avec Revogan

Sources:
mdpi.com
ugent.be
healthline.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram