Le secret d’une sexualité épanouie se passe entre vos deux oreilles

Dernière mise à jour: août 2021
Dans cet article
Le secret d’une sexualité épanouie se passe entre vos deux oreilles

dossier Oubliez la lingerie sexy ou la musique sensuelle, mettez vos sextoys de côté... Une sexualité épanouie commence par un bon état d'esprit. Et surtout pour les femmes, cela semble être une question importante.

La façon dont vous vivez le sexe dépend de ce qui se passe dans votre cerveau. Vos envies et votre plaisir sont largement déterminés par ce que vous pensez et la façon dont vous vous sentez. Si vous n'êtes pas sûr de votre corps, si vous n'avez aucune confiance en votre partenaire ou si vous avez peur des contacts intimes en général, aucun jouet sexuel ne pourra tout résoudre. De la lingerie sexy, une petite touche romantique ou un air sensuel en arrière-plan contribuent évidemment à rendre le moment plus excitant, plus détendu ou plus amusant. Mais ces accessoires n'aident que si vous êtes au diapason avec la bande-son qui se joue dans votre tête.

Réduire ses inhibitions

f123-h-seks-suggestie-voeten-04-19.jpg

Les femmes en particulier ont tendance à abandonner l’idée d’un moment intime parce qu'elles ne sont pas d'humeur. Mais la bonne nouvelle, c'est que cela peut se travailler : quelques nouveaux schémas de pensée suffisent à lever radicalement certaines inhibitions et à booster votre vie sexuelle. Et... ils sont très faciles à apprendre, affirme l'Américaine Kara Loewentheil dans Unf*ck Your Brain.

Quelques réserves cependant.

• L'expérience sexuelle est régie par un certain nombre de lois biologiques qui ne peuvent malheureusement pas être influencées par la seule pensée positive. Si les muscles de votre périnée sont trop faibles ou si vous souffrez de sécheresse vaginale par exemple, vous devrez agir sur ces points précis.

• Chez les personnes réellement traumatisées, la pensée positive ne suffit pas à relancer la vie sexuelle.

• Il faut aussi du temps, de la patience et de la persévérance pour ressentir les effets de ce nouveau mode de pensée. Vous devrez répéter ces mots à voix haute tous les jours jusqu'à ce que vous en soyez pleinement conscient. Et n'attendez pas pour vous remonter le moral qu'il soit l'heure de vous glisser sous les draps. Il n'est pas toujours facile d'être honnête avec soi-même et d'admettre qu'on a des doutes sur soi ou sur son partenaire. Souvent, vous n'en êtes même pas conscient. Il est donc préférable de penser aux « bloqueurs ».

Les bloqueurs d'orgasme les plus courants et les modes de pensée associés pour les contrer

1° - Vous vous inquiétez de votre apparence nue.

Certaines femmes (ou hommes) estiment être peu attirantes lorsqu'elles sont nues ou dans une certaine position. Elles (ou ils) supposent que leur partenaire pense la même chose et tolère simplement ces imperfections.

Vous avez une relation stable ? Dites-vous que ce n'est pas la première fois que votre partenaire vous voit nue et qu'il ou elle veut toujours revenir vers vous et vous aimer. Donc ça ne peut pas être si mal que ça. Bien sûr, parler avec son partenaire des choses qui rendent anxieux ou inquiet est toujours une bonne idée. La recherche d'une solution ensemble renforce l'intimité.

Vous démarrez une nouvelle relation ? N'oubliez pas que les gens imaginent souvent à quoi ressemblerait un partenaire potentiel sans vêtements. Si vous avez des courbes avec des vêtements, votre partenaire ne s'attend certainement pas à ce que vous ayez l'air mince lorsque vous êtes nue. Ainsi, votre partenaire a déjà une petite idée de ce qui se trouve sous vos vêtements et ne serait pas attiré par vous si cette image n'avait pas été positive. Vous n'avez pas besoin d'avoir une silhouette de mannequin pour être attirant. Certains hommes ou femmes aiment simplement les rondeurs et les rondes plutôt que les minces ou les maigres, et vice versa.

2° - Vous vous demandez constamment si votre partenaire éprouve suffisamment de plaisir pendant l’acte sexuel et vous en oubliez de prendre votre pied.

Dorénavant, dites-vous.

• Plus j'aime le sexe, plus mon partenaire appréciera.

• Mon partenaire est excité quand il peut me faire jouir.

• En permettant à mon partenaire de m'exciter, je lui donne l'occasion de se sentir sexy et puissant.

Le scénario idéal, bien sûr, est l'idée que le fait d'éprouver du plaisir pendant les rapports sexuels par consentement mutuel est un droit humain auquel les hommes et les femmes ont droit. Mais pour certaines personnes, cela n’est pas si évident. Ce nouveau modèle de pensée est une option plus réaliste et réalisable.

3° - Vous ne vous sentez pas à l'aise de dire à votre partenaire ce que vous aimez ou appréciez pendant les rapports sexuels.

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles certaines personnes se sentent mal à l'aise de montrer à leur partenaire ce qu'elles aiment, même si c’est explicitement demandé : elles pensent que cela va paraître bizarre, ou elles sont inhibées par leur éducation, ou elles pensent que leur partenaire ne sera pas d’accord avec ce qu’elles aiment...

Voici quelques nouveaux mantras à vous répéter pour pimenter votre vie sexuelle.

• Je suis prêt(e) à me sentir un peu gêné(e) ou mal à l'aise au préalable si ce sentiment est récompensé par une belle expérience sexuelle.

• Quand je dis à mon partenaire ce que j'aime, il ou elle n'hésitera pas à être ouvert(e) avec moi.

• Si nous sommes tous les deux excités, mon partenaire vivra aussi une meilleure expérience sexuelle.

4° - Vous n'avez pas envie de faire l'amour mais vous cédez parce que vous vous sentez obligé(e).

Les personnes qui souffrent de ce problème pensent généralement que c'est dû à une cause physique (fatigue, hormones...) ou à leur partenaire. Elles pensent qu’elles-mêmes ou leur partenaire ne sont pas suffisamment attirants.

Vous vous reconnaissez là-dedans ? Toujours selon Loewentheil, le vrai problème n'est ni avec votre partenaire ni avec votre condition physique. C'est dans votre esprit et c’est influencé par ce que vous pensez du sexe en général mais aussi de votre partenaire. Si vous voyez le sexe comme un effort majeur ou comme un inconvénient, vous risquez de n’être jamais vraiment d’humeur. Vous pensez que c'est la faute de votre partenaire si vous ne vous sentez pas assez sexy ? Les choses risquent de ne jamais s’arranger.

Quel mode de pensée utiliser pour contrer ces sentiments négatifs ?

Situation 1. L’option « pas ce soir chéri » s'applique et vous avez envie de vous sentir à l'aise avec ça aussi. Si vous n'avez vraiment pas envie d'avoir des relations sexuelles et que vous ne voulez pas vous sentir coupable, n'oubliez pas qu'il est normal que votre partenaire soit déçu. Mais cela ne signifie pas non plus la fin d'une relation amoureuse.

Situation 2. Si vous voulez booster votre libido, motivez-vous en pensant qu'il faut généralement un certain temps avant d'être complètement d'humeur. Vous pouvez au moins essayer de lui (vous) donner une chance.

• Si vous voulez vous libérer d'une idée fixe et vous sentir sexy, pensez à un moment où vous avez déjà eu ce sentiment. Essayez de vous souvenir de ce moment : que portiez-vous, qu'avez-vous fait, dans quel environnement cela s'est-il passé ?

Source : Mindbodygreen

Source: Hilde Deweer - rédactrice lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram