Hypertension : où en est votre santé bucco-dentaire ?

Dernière mise à jour: avril 2021
unspl-m-tanden-mond-tandarst-29-4-21.jpg

news Il existe une corrélation étroite entre le risque d’hypertension artérielle et la santé bucco-dentaire. Si celle-ci est dégradée, en particulier en cas de parodontite, il est nécessaire d’intervenir énergiquement.

La parodontite correspond à une inflammation du parodonte, les tissus de soutien de la dent composés essentiellement de la gencive et de l’os de la mâchoire. Elle débute généralement par une inflammation de la gencive (gingivite), qui progresse vers l’os en formant des poches infectées entre la gencive et la dent. Cette maladie doit être abordée avec un très grand sérieux, et ceci pour deux raisons majeures. La première, c’est qu’elle peut conduire au déchaussement et à la perte d’une ou de plusieurs dents. La seconde, c’est qu’elle peut nuire à distance, en particulier en augmentant le risque de problème cardiovasculaire. Pourquoi ? Parce que le processus inflammatoire et infectieux est susceptible d’affecter d’autres organes, dont les artères, le cœur et les poumons.

Pour prévenir la parodontite, une hygiène bucco-dentaire stricte est indispensable (brossage des dents deux fois par jour, visite périodique chez le dentiste). Pour la soigner, et au-delà des médicaments (antibiotiques), un nettoyage en profondeur des dents, des racines et de la gencive élimine les tissus malades (gingivectomie), alors qu’une intervention permet de les remodeler (gingivoplastie).

Deux fois plus fréquente

Quant au lien avec les maladies cardiovasculaires, une équipe britannique (University College London) confirme l’association étroite entre la parodontite et l’hypertension artérielle. Pour cela, les spécialistes ont comparé les chiffres tensionnels au sein d’un échantillon représentatif de la population.

Il s’avère d’abord que l’hypertension artérielle est deux fois plus fréquente en cas de parodontite sévère. Ensuite, quand on prend en compte tous les degrés de parodontite, on observe que ces patients présentent globalement une pression artérielle plus élevée que ceux qui n’en souffrent pas : + 3,36 mmHg pour la pression systolique et + 2,26 mmHg pour la diastolique.

Il faut noter que ces différences sont indépendantes des facteurs de risque classiques d’hypertension, comme l’âge, l’indice de masse corporelle (IMC) ou le tabagisme, sachant que le tabac et l’excès de poids sont aussi des facteurs de risque de parodontite.

En tout cas, les auteurs de cette étude rappellent l’importance cruciale d’une bonne hygiène bucco-dentaire, et ils ajoutent qu’en cas de parodontite, il est indispensable de s’adresser à un dentiste pour envisager les mesures nécessaires, et dans le même temps de démarrer une surveillance attentive de l’évolution de la pression artérielle.

Voir aussi l'article : Hypertension : définition, quelles causes et que faire

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.