Quels médicaments peuvent provoquer un psoriasis ?

Dernière mise à jour: décembre 2019 | 5397 visites
123m-huid-jeuk-13-11-19.jpg

news Le psoriasis peut être déclenché ou aggravé par certains médicaments. Quelle est l’attitude à tenir dans ce cas ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau, d’intensité variable : le plus souvent faible à modérée, mais parfois particulièrement sévère. Le mécanisme renvoie à un renouvellement accéléré des cellules de la peau. Le symptôme cutané classique consiste en l’apparition de plaques rouges bien délimitées, recouvertes de squames blanchâtres et sèches. La cause du psoriasis est inconnue, sachant que certains facteurs de déclenchement sont évoqués : génétiques, immunologiques, infectieux…

La revue médicale Prescrire souligne que divers médicaments peuvent exposer à un psoriasis. C’est le cas de certains médicaments contre l’hypertension, du lithium, des anti-infectieux (antipaludiques, interférons…), des traitements immunosuppresseurs (anti-TN alpha…), des antitumoraux, de la bupropione…

Prescrire poursuit : « L’origine médicamenteuse d’un psoriasis ou son aggravation est souvent difficile à identifier, en raison d’un aspect clinique banal et d’un long délai d’apparition. Dans la plupart des cas, l’arrêt du médicament est suivi d’une amélioration, voire d’une disparition des symptômes, mais cela peut prendre du temps. Quand le médicament est poursuivi, le traitement du psoriasis est peu ou pas efficace ».

Dans la pratique, devant l’apparition ou l’aggravation d’un psoriasis, ou une résistance au traitement, le rôle d’un ou de plusieurs médicaments doit être évoqué. L’intérêt de l’arrêt du médicament en cause est à évaluer en fonction de la sévérité des troubles, de la gêne occasionnée et de la balance risque - bénéfice de ce médicament et des éventuelles solutions de remplacement.

Voir aussi l'article : Vidéo - Le psoriasis : causes, symptômes et traitements


publié le : 15/12/2019 , mis à jour le 15/12/2019
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci