Bouffées de chaleur : comment les soulager sans médicament ?

Dernière mise à jour: août 2019 | 5715 visites
123m-vr-moe-depress-psy-31-7.jpg

news Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes affectent une proportion importante des femmes après la ménopause. Que faire pour traiter ces symptômes sans recourir à des médicaments, en tout cas dans un premier temps ?

Chez la femme ménopausée, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont associées aux bouleversements hormonaux déclenchés par l’arrêt de l’activité ovarienne, avec une perturbation des mécanismes de régulation de la température corporelle. Quand une femme est gênée par ces symptômes, des solutions non médicamenteuses peuvent être envisagées, note la revue médicale Prescrire. Ainsi, en cas de surpoids ou d’obésité, une perte de poids peut atténuer ces manifestations.

Plusieurs méthodes ont montré une certaine efficacité : il en va ainsi du yoga, de l’acupuncture (sans doute par effet de type placebo) et de l’hypnose. Les phytoestrogènes, contenus par exemple dans le soja, présenteraient une efficacité modeste, sans qu’on connaisse les risques à forte dose au long cours. La valériane, en extrait aqueux ou hydroalcoolique (à titre faible), est une option envisageable et sans risque particulier.

Quand ces approches sont inefficaces, il peut être nécessaire de se tourner vers un traitement hormonal de substitution (THS), à la plus faible dose suffisante d’œstrogène, souvent associé à un progestatif. La femme doit être informée des risques d’accident cardiovasculaire et de cancer du sein auxquels ce traitement expose, souligne Prescrire. Qui ajoute que l’efficacité des médicaments non hormonaux (paroxétine, gabapentine, clonidine…) est faible au regard des effets indésirables possibles.


publié le : 08/08/2019 , mis à jour le 07/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci