Alcool et santé, bon ou mauvais : quel âge avez-vous ?

Dernière mise à jour: juillet 2019 | 25979 visites
123-fles-glas-wijn-170-12.jpg

news La consommation (modérée) d’alcool est-elle bénéfique ou nocive pour la santé ? En fait, les études se contredisent. Et si l’âge jouait un rôle déterminant ?

On estime qu’aux Etats-Unis (la proportion doit être similaire dans les autres pays occidentaux), 10% des décès (toutes causes confondues) parmi les 20 - 65 ans sont liés à la consommation (abus) d’alcool. Par ailleurs, la plupart des études réalisées sur le rapport risque - bénéfice de l’alcool concernent des populations relativement âgées (au-delà de 50 ans). Une équipe américaine (Boston Medical Center) a entrepris de préciser les effets de l’alcool en fonction des tranches d’âge. Pour cela, les chercheurs ont analysé une vaste banque de données sur les causes de mortalité et d’années de vie perdues, et ils ont isolé l’alcool.

Le résultat montre que 46% des décès associés à l’alcool surviennent entre 20 et 49 ans, et (surtout) que 65% des années de vie perdues en raison de l’alcool concernent cette tranche d’âge. L’un des auteurs explique : « Les personnes jeunes sont plus susceptibles de décéder en raison de la consommation d’alcool qu’en cas d’abstinence, alors que les personnes plus âgées sont celles qui peuvent espérer tirer bénéfice d’une consommation modérée d’alcool. Globalement, on peut considérer que la consommation raisonnable d’alcool présente un risque relativement faible, sachant que notre étude apporte des éléments qui interrogent sur les effets protecteurs de l’alcool quand on considère l’ensemble de la population, tous âges confondus ».

Source: Journal of Studies on Alcohol and Drugs (www.jsad.com)
publié le : 08/07/2019 , mis à jour le 07/07/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci