Travail assis : levez-vous souvent pour vivre plus longtemps

Dernière mise à jour: avril 2019 | 1635 visites
hnb-vr-bureau-werk-tel-10-15_.jpg

news La position assise prolongée est associée à une augmentation significative du risque de décès prématuré : des pauses régulières, ne fût-ce que se lever de sa chaise et faire quelques pas, sont hautement bénéfiques.

L’essentiel revient à bouger, même à une intensité faible (marcher un peu), même pendant une courte période (quelques minutes). Une proportion croissante de travailleurs passe plus de 6 à 8 heures par jour en position assise, ce qui représente un facteur de risque majeur de dégradation de la santé métabolique et cardiovasculaire, et de décès prématuré.

Une équipe américaine (université Columbia) a suivi un groupe de quelque 8000 adultes (âge moyen et seniors) occupant un emploi sédentaire, avec des longues heures en position assise. L’intention consistait à déterminer dans quelle mesure des pauses régulières - se lever de sa chaise… - réduisait le risque de mortalité prématurée, toutes choses étant égales par ailleurs (tabagisme, alimentation, activité physique de loisirs…).

Le résultat montre que se lever au moins une fois toutes les demi-heures limite « considérablement » les effets néfastes du travail sédentaire, sachant que cette pause peut simplement se traduire par quelques pas, pendant une minute ou deux. Le fait de remplacer 30 minutes de position assise par une demi-heure d’activité physique de faible intensité (ces quelques pas…) réduit de 17% le risque de décès prématuré, alors qu’une demi-heure d’exercice modéré à intense diminue le risque de 35%.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est l’importance des pauses régulières, en profitant de ces moments pour marcher un peu, pour monter des escaliers, pour effectuer des étirements, ou n’importe quel autre type d’exercice, sans qu’il soit nécessaire de forcer.

Source: American Journal of Epidemiology (https://academic.oup.com/aj)
publié le : 13/04/2019 , mis à jour le 12/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci