Efficace, le « rajeunissement vaginal » au laser ?

Dernière mise à jour: mars 2019 | 2846 visites
123m-vr-vagina-26-3.jpg

news Après l'accouchement ou la ménopause, la paroi vaginale peut être moins ferme et une sécheresse vaginale est possible. Cela peut entraîner une sensation de brûlure, des démangeaisons ou de la douleur, notamment pendant les rapports sexuels, ainsi qu’une diminution du désir sexuel.

Un traitement local avec des œstrogènes dans le vagin (crèmes, gels, suppositoires) donne généralement de bons résultats, mais la sécheresse vaginale peut revenir après l’arrêt du traitement.

Un traitement laser dit à CO2 fractionné connaît un réel succès. Il était déjà utilisé depuis longtemps en dermatologie pour le traitement des cicatrices dues à l’acné ou aux brûlures, notamment.

Avec ce traitement de « rajeunissement vaginal », appelé aussi MonaLisa Touch, Diva Tight Laser ou IntimaLase, des petites brûlures microscopiques sont effectuées sur environ 6 à 7% de la paroi vaginale. Au cours du processus de récupération naturel du tissu conjonctif, non seulement la fermeté et l'élasticité de la peau sont restaurées, mais en plus, la muqueuse gagne en humidité. Dans une dernière étape, les lactobacilles se réinstallent. Ils constituent une barrière de défense contre les infections vaginales.

Le traitement consiste en 3 séances et un traitement d'entretien annuel.

Il est actuellement effectué dans notre pays par plusieurs gynécologues et hôpitaux. Le prix d'un traitement est de 400 € par séance, soit 1200 € au total pour la première année, puisque trois traitements sont nécessaires. Ce traitement n'est pas remboursé.

Lors d’une ménopause naturelle, ce traitement au laser présenterait un taux de réussite de 84 à 86%. Lorsque la ménopause survient anormalement tôt, par exemple après une chimiothérapie ou une radiothérapie ou après l'ablation chirurgicale des deux ovaires, un pourcentage de succès de 75% est annoncé.

Pour d'autres affections vaginales - par exemple pour une récupération dite vaginale après une naissance - ce traitement est également recommandé par certains sites web.

Quelle sécurité et quelle efficacité ?

Il n’existe pratiquement aucune étude scientifique indépendante sur l'efficacité et la sécurité à court ou à long terme de ce traitement.

Contrairement à ce que prétendent les sites des entreprises et des médecins proposant ce traitement, il n’a pas été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de santé US. A la mi-2018, l’administration américaine avait même explicitement mis en garde contre ce traitement et interdit sa promotion pour, entre autres, le rajeunissement vaginal. Selon la FDA, il pourrait provoquer des brûlures, des cicatrices et des douleurs récurrentes, voire même une incontinence.

L'Association américaine des gynécologues déconseille également le recours à cette technique pour les problèmes vaginaux.


publié le : 27/03/2019 , mis à jour le 26/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci